Détroit, art-déco et industrielle

Détroit, la capitale américaine de l’automobile à l’insolente réussite, finit par durement chuter lors d’une crise économique sans précédent. De modèle, la ville devint le symbole d’une « rust belt » abandonnée et se vidant de ses habitants. De longues années après, Détroit retrouve de la vie et des couleurs. Pépinière d’initiatives, la ville propose des expériences dans l’air du temps et redécouvre son patrimoine architectural et historique. Oui, il faut voir Détroit !

66374930_10157372012933555_9129998069155233792_o

downtown detroit

Visite de Downtown

Une histoire mouvementée avec des hauts et des bas. Downtown Détroit est aujourd’hui façonné par elle, on en lit les détails sur les façades et les ensembles urbains qui parlent ici plus que de coutume.

66403570_10157372025263555_5695614078924357632_o66033121_10157372030568555_5557607472509747200_o66473032_10157372020558555_6719043599457058816_o66442358_10157372022878555_7910231841037090816_o

Des hauts donc tout d’abord, qui ont coïncidé avec la percée de l’automobile américaine dans le sillage de Ford. De cette époque subsiste quelques buildings parmi les plus emblématiques du courant art déco. Le Guardian Building doit absolument être vu, son lobby est un incroyable décor fastueux et coloré. Non loin, il faut passer voir le Penobscot Building dont les frises et sculptures rappellent les Amérindiens. Plus globalement, c’est le long de Woodward Avenue que les immeubles les plus intéressants sont situés.

66230159_10157372007933555_1698675392522485760_o66331034_10157372006888555_3830951635069173760_o65931975_10157372014248555_2332525665338785792_o66421616_10157372040718555_5327944571781382144_o

La violente récession des années 2000 est, elle, visible partout. Zones en friche, immeubles abandonnés et parkings quasi déserts se succèdent dans bien des quartiers. Plusieurs ruines sont aujourd’hui des attractions en soi, mais la plupart sont situées au Nord et à l’Ouest de la ville et sont difficilement accessibles sans voiture. Mais même dans Downtown, certaines ne manquent pas d’intérêt comme le Michigan Building, cette surprenante salle de spectacle convertie en parking. D’autres endroits jouent la carte du renouveau alternatif : la rue piétonne de The Belt et son street-art notamment à l’entrée du Garage Z.

68546418_10157479436673555_647579101418225664_o68755282_10157479436593555_3354905036302843904_o66358527_10157372032318555_7667566949022302208_o68338629_10157479435613555_2762590889694986240_o66000173_10157372038493555_2389786061954875392_o

Pour appréhender l’espace et profiter d’une vue parfois panoramique sur Downtown, il faut monter à bord du People Mover, cette ligne circulaire de métro sur rail plutôt originale. On apprécie ainsi le charme ouvrier de Greektown, le modernisme un brin surdimensionné du Renaissance Center ou encore l’agréable promenade le long de la Detroit River où le Detroit Princess est amarré, avec le Canada juste en face.

66195994_10157372007728555_478233870991360000_o69099446_10157479441833555_4882723868126478336_o66274550_10157372032378555_7828126248319582208_o66042976_10157372027653555_7914977273093029888_o66242933_10157372035953555_2526273340868395008_o

midtown detroit

Midtown et les musées

Midtown laisse une impression étrange : peu d’immeubles, quelques maisons individuelles curieusement cossues, une grande quantité d’églises qui jalonnent littéralement Woodward Avenue et beaucoup d’espaces vides qui ne sont ni vraiment parcs ni tout à fait friches. Les points d’intérêt sont nombreux dans le quartier, mais la marche peut s’avérer pénible, car les routes sont larges et sans vie en pleine journée. Heureusement, le tramway « Q-Line » traverse Midtown et s’avère être très pratique pour s’éviter de fastidieux allers-retours.

Si on considère Downtown comme la partie de la ville circonscrite par le People Mover, alors Midtown débute au niveau de la salle de spectacle du Fox Theater, toujours ouverte. Quasi en face, les statues rugissantes des Tigres de Détroit, mascottes de l’équipe locale de baseball, trônent devant le stade.

65993306_10157372035998555_3872775713065009152_o66222044_10157372033343555_9114405654243573760_o

Détroit compte plusieurs beaux musées, tous plus ou moins rassemblés autour de la Public Library : il n’y a plus qu’à faire son choix. Mais avant, je vous encourage à pousser la porte de la bibliothèque qui offre quelques splendides salles art déco à l’étage.

68660405_10157479450948555_3699405419676958720_o68463947_10157479447278555_2701309484566839296_o68607615_10157479447988555_7987825553430282240_o

Au milieu de la crise financière et de la faillite de la ville, les rumeurs allaient bon train sur la potentielle vente des œuvres d’art du DIA, le Detroit Institute of Arts. Fort heureusement, les collections ont été préservées. Elles sont aujourd’hui présentées sur deux étages dans un superbe bâtiment faisant face au campus universitaire. Non seulement le DIA est une bonne entrée en matière pour en savoir un peu plus sur la peinture américaine, mais il dédie également de nombreuses salles aux arts du monde (superbe scénographie pour l’Afrique !). Le clou du spectacle reste néanmoins le hall d’entrée aux allures de cathédrale et la salle aux colonnades, ornées des fresques de Diego Rivera consacrées à l’industrie du Michigan.

68750697_10157479446113555_2168401027789750272_o69105803_10157479452488555_7653886765219971072_o69324855_10157479445363555_2644467413470412800_o68587620_10157479449668555_8713107691339251712_o68536357_10157479443393555_5800201905586044928_o

Si on ne pense pas forcément à Détroit comme étant une ville d’art, elle peut se targuer d’être le berceau de l’automobile américaine. La ville de Cadillac, Chevrolet et Ford s’est bâtie sur l’essor du véhicule individuel. Que l’on soit féru de mécanique ou parfait novice, toucher du doigt la grande aventure de cette industrie est possible à la Ford Piquette Plant. Dans ce bâtiment en brique fut conçue et produite pendant des années la célébrissime Ford T qui devint rapidement et pour toujours la voiture la plus vendue de l’histoire. Musée intimiste animé par des passionnés qui ne pouvaient laisser le lieu péricliter, l’ancienne usine présente de nombreuses variations de la célèbre automobile dans les pièces d’époque. Par ailleurs, Détroit est un musée de l’automobile à ciel ouvert, tant il arrive de croiser quelques belles cylindrées d’un autre temps.

68645624_10157479441778555_618837150208622592_o69181085_10157479450223555_6579226801766137856_o69504806_10157479445508555_5910886348130091008_o68701924_10157479440648555_7849766501170020352_o69389741_10157479451368555_8879644408291524608_o

eastern market detroit

Eastern Market & le street art

Il me tardait de voir le samedi arriver pour prendre le chemin du Eastern Market, le marché alimentaire incontournable de la ville. Plus qu’un lieu de vie, c’est une véritable institution ! Plusieurs centaines de commerçants et producteurs viennent vendre leurs produits sous les belles halles en briques et acier. Les fruits et légumes sont bien souvent cultivés dans le Michigan, en circuit court. Les habitants garent leur voiture où ils peuvent avant de faire leurs emplettes.

68755095_10157479439398555_1957903331993059328_o69306954_10157479444233555_8101000011854118912_o68733976_10157479442413555_8421997260442697728_o68680988_10157479446293555_3333513088396689408_o68603691_10157479448993555_7028539191914921984_o

Les rues alentours sont toutes dévolues au commerce de gros ou de détail. Ces ensembles de hangars en briques sont aujourd’hui le terrain de jeu pour les artistes qui ont multiplié les projets de street art. S’engage donc une partie de cache-cache pour en débusquer le maximum. Photogénique à souhait, Eastern Market est un incontournable !

68992806_10157479445468555_4292115515024867328_o69436326_10157479445693555_4138506267381465088_o68473221_10157479447553555_7615961297758191616_o68498507_10157479453283555_6698596059024719872_o68746295_10157479448188555_6713643833428541440_o

detroit blog voyage

Je n’avais aucune image de Détroit avant de m’y rendre, aucun préjugé, aucune vision préconçue : le terreau idéal pour un coup de cœur qui ne prévient pas. De part son architecture art déco et industrielle, la ville peut compter sur un charme vintage et suranné qui m’a séduit. Suite à sa faillite qui lui fit perdre une grande partie de sa population, Détroit panse ses plaies et les initiatives se multiplient pour faire vivre les lieux chargés d’histoire depuis trop longtemps abandonnés. Voici une étape très fortement recommandée pour un road-trip alternatif dans les région des Grands Lacs.

detroit US

>> TOUS MES ARTICLES SUR LES US DISPONIBLES ICI <<

2 réflexions sur “Détroit, art-déco et industrielle

    • tojraf dit :

      Merci beaucoup, c’est vraiment une ambiance US et beaucoup d’authenticité qui vous attendent à Détroit ! A bientôt vous deux ! 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s