La région de Valladolid, le meilleur du Yucatan

Valladolid est une étape incontournable de tout voyage itinérant dans la péninsule du Yucatan. Pourtant pas si éloignée de la Riviera Maya, la petite ville a gardé son authenticité toute mexicaine. Valladolid est également la base idéale pour partir explorer les sites archéologiques mayas de la région et goûter à l’eau fraîche des cenotes, ces piscines naturelles uniques au monde.

valladolid

Valladolid, ville coloniale à taille humaine

Il fait bon vivre à Valladolid. La ville de 50 000 habitants se prête idéalement à une balade à pied dans son superbe centre ville colonial. Boutiques, restaurants, étals de street food… Valladolid vit et pas seulement pour les touristes. On se sent plongé dans la culture mexicaine et c’est une sensation très agréable.

Au gré des rues à angles droits, on tombe sur le Zocalo, la place principale, et sa cathédrale en pierre. Il faut prendre le temps de profiter de l’air frais en fin de journée, assis sur un des bancs du parc qui lui fait face. Plus loin, on emprunte la quasi piétonne calle 41 jusqu’au couvent San Bernardino. J’en conseille fortement la visite, les couleurs et les détails de l’architecture coloniale le rendent très attachant.

48395451_10156901804378555_6386285772634324992_o48378239_10156901796428555_7985826190319419392_o48391084_10156901808763555_1319544455912488960_o48953320_10156901793023555_2298435517772988416_o48391456_10156901797863555_2925485122192932864_o


Valladolid, bonnes adresses

  • Pour dormir à moindre frais dans le centre ville colonial, je recommande l’hôtel Palacio Canton. La déco, un amoncellement d’objets étonnants sur fond de murs colorés, participe au charme de la bâtisse.
  • Les arcades du Zocalo abritent plusieurs stands pour se restaurer. Sélection de plats mexicains pour une somme modique. C’est vite devenu ma cantine !
  • Un grand choix de plats mexicains ou végétariens à base de bons produits frais et accompagnés de succulents jus de fruits à venir goûter au Yerbabuena del Sisal, juste en face du couvent San Bernardino.

Mais si Valladolid restera un tel coup de cœur, c’est probablement parce que la ville possède son propre cenote en plein centre-ville. Indispensable pour la fondation de la ville maya sur laquelle fut ensuite bâti le centre ville colonial, le cenote Zaci est aujourd’hui un lieu de détente pour les habitants. On vient s’y baigner dans une eau fraîche, à l’ombre de la gigantesque cavité calcaire. Un moment de pur bonheur où la ville se fait oublier.

48391585_10156901817533555_4017558682656047104_o

chichen itza

Chichen Itza, merveille du monde

Icône du Mexique culturel, Chichen Itza est une des cités mayas parmi les plus importantes d’Amérique Latine. Le site archéologique est immense et le nombre de constructions restaurées permet de se projeter dans ce qu’était la cité au temps de son apogée. Au niveau du style, la ville témoigne des métissages entre les peuples préhispaniques, ici Toltèques et Mayas.

La pyramide principale est inscrite au rang de Merveille du Monde. Un titre honorifique qui n’est pas sans contrepartie : le site archéologique est submergé de touristes la plus grande partie de la journée, notamment des groupes venus de la côte. Aussi, pour apprécier le site a sa juste valeur, il faut venir dès l’ouverture. Dans ces conditions idéales, on ne peut que rester sans voix devant le génie bâtisseur de cette civilisation dont la simple évocation m’a fait rêver des années durant.

48917541_10156916881123555_5479458184621981696_o48384956_10156901815233555_3455296490937778176_o49183589_10156901808218555_6400681429268692992_o49085590_10156901788793555_9216090589819305984_o

ek balam

Ek Balam, les ruines dans la jungle

Ek Balam est un site archéologique dont la visite n’est possible que depuis récemment. En effet, la ville n’a été redécouverte que dans les années 80. C’est aujourd’hui le contrepoint parfait à la visite de Chichen Itza : peu de monde, des restaurations loin d’être achevées et la jungle qui envahit encore le site. Les visiteurs se sentent forcément un peu privilégiés de découvrir ces ruines évocatrices loin des foules.

Ici, il est possible de monter au sommet des pyramides, ce qui offre quelques panoramas somptueux sur la forêt qui entoure Ek Balam de toutes parts.

48421041_10156901812708555_5147347343082782720_o48378101_10156901795168555_5303049957786255360_o48362967_10156901800093555_2813056540674621440_o48987919_10156901809998555_600879144619737088_o

La question se pose : comment une ville a-t-elle pu être fondée ici ? La réponse se trouve a une encablure du site archéologique. Le magnifique cenote X’Canche est une halte rafraîchissante et la fréquentation très raisonnable du lieu permet une baignade au calme. A l’époque, le cenote était l’unique source d’eau potable pour les habitants. Ek Balam est ainsi doublement incontournable, et permet de joindre le culturel à l’agréable.

48397947_10156901799228555_5614099349152727040_o

izamal

Izamal, la ville jaune

Izamal est un petit village colonial à mi-distance entre Valladolid et Merida. La ville jaune porte bien son nom : toutes les façades de son petit centre ville sont peintes dans cette couleur. Une esthétique superbe notamment en fin de journée lorsque les rayons du soleil déclinent.

Au centre du village, pas de cathédrale cette fois ci mais le couvent San Antonio de Padua, lieu de pèlerinage important du Mexique. La Vierge d’Izamal attire en effet nombre de fidèles. Le couvent ne se visite pas mais l’église est elle ouverte au public.

Izamal ayant été construit sur les bases d’une cité Maya, on retrouve ça et là les restes de pyramides préhispaniques. L’occasion de prendre de la hauteur sur le village, notamment du sommet de Kinich-Kakmo, la plus importante d’Izamal.

48392242_10156901819333555_4982810822465028096_o48396998_10156901797983555_161708632545689600_o48393370_10156901818713555_5207923566120534016_o48394827_10156901826798555_1600688157500637184_o

yucatan

Immersion au coeur du Yucatan authentique, cette longue étape à Valladolid est surtout une confirmation : celle que seul le slow travel permet de s’imprégner d’une culture, d’apprendre à la connaître jusqu’à l’aimer. Si les belles plages du Quintana Roo sont magnifiques, c’est bien ici que j’ai commencé à comprendre le passé et le présent d’une région aux multiples pépites.

yucatan

# TOUS MES ARTICLES SUR LE MEXIQUE A DECOUVRIR ICI #

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s