Découvrir la vie rurale à Battambang

Le Cambodge est un pays majoritairement rural, même si les choses changent vite. Pour celui qui souhaite comprendre ce pays et en voir toute la diversité, il s’agit de trouver la base idéale pour aller à la rencontre de cet « autre Cambodge », plus traditionnel. Battambang est la seconde ville du pays. Entourée de pittoresques bouts de campagne, elle est la base idéale pour partir à la rencontre des habitants.

13442516_10154211705888555_1269818039596748950_o

 

La ville et ses environs

Avant de partir à l’aventure en scooter sur les pistes et chemins de campagne, j’ai souhaité voir les principaux points d’intérêt de la ville et de ses environs immédiats.

Le bamboo train est une attraction touristique qui rassemble locaux, touristes cambodgiens et étrangers. Il s’agit d’une ligne de chemin de fer construites par les français à l’époque coloniale, sur laquelle circulent aujourd’hui d’étranges wagons : deux essieux sur lesquels sont posés une structure en bambou, le tout propulsé par un petit moteur deux-temps. Vu qu’il est impossible de se croiser; il faut à chaque fois démonter et remonter les wagons ! Objectivement, ce n’est pas une visite incontournable, mais on apprécie l’air frais et le caractère unique de l’attraction (les rails ne sont pas droits du tout !). A savoir que la ligne de chemin de fer relie Battambang à Phnom Penh, mais la seule partie ouverte au tourisme est celle-là.

13467378_10154208991958555_452957154_o13460767_10154208993843555_1151693065_o

Sur le chemin de retour dans le centre-ville, il est possible de s’arrêter à la ferme de crocodiles, en plein quartier d’habitation plutôt chic. Les crocodiles sont élevés pour leur peau, mais aussi pour la médecine traditionnelle chinoise qui raffole des oeufs, très chers. Il est possible de faire ami-ami avec un bébé crocodile. Visite une nouvelle fois touristique, mais c’est l’occasion de voir des crocodiles de près. A savoir qu’il n’y en a plus beaucoup dans le lac Tonlé Sap, donc les fermes sont les derniers endroits où on peut en voir dans le pays.

13446151_10154209011713555_1315858820_o

Battambang est une ville tranquille. C’est ce qui frappe au premier abord, lorsqu’on vient de Phnom Penh ou de Siem Reap. Puis on commence à apprécier cette douceur de vivre. Le marché central concentre la plupart de l’animation du centre-ville, tandis que les marchés de nuit prennent place au bord de la rivière en fin de journée.

13467450_10154209075763555_1223851741_o

 

A la recherche des temples

J’ai visité le Phnom Sampeau à la fin de ma première journée sur Battambang. Ce temple est érigé sur une colline (140m !) qu’on monte à pied ou bien en louant les services de motards. Ce site religieux est très important pour les cambodgiens, car c’est également un lieu de mémoire. Transformé en camp de base par les Khmers Rouges, ce fut le théâtre d’exécutions sommaires : les condamnés étaient poussés dans une grotte et périssaient. De nombreux singes ont élu domicile sur la colline, il faut faire attention.

received_1015404400080355513460982_10154209013328555_884498595_o

A la nuit tombée, des millions (si si !) de chauves-souris prennent leur envol en quête de nourriture. C’est un spectacle saisissant que de voir cette nuée assombrir le ciel crépusculaire : magique !

13441797_10154209007828555_1381087729_o

Le lendemain, départ pour le Aek Phnom, un temple majeur de la région, situé au Nord de Battambang. En chemin, il faut impérativement s’arrêter au Wat Samrong Knong. Ce petit temple fut lui aussi converti en lieu d’horreur par les Khmers Rouges, puisqu’il s’agissait d’un camp de détention et d’éxécution. Moment fort du voyage, une partie de la famille de mon chauffeur de tuk-tuk y a été exécutée. Il faut bien comprendre que toutes les familles ont perdu des membres chéris au cours de cette sombre période.

13460950_10154209040328555_84026715_o13467432_10154209043783555_1343748835_o

Le Aek Phnom est étonnant car il s’agit en réalité de deux temples : le premier date de l’époque d’Angkor, et c’est avec envie qu’on replonge dans les vestiges de ce fabuleux empire. Un Bouddha géant se dresse sur une pyramide de béton. Plein de petits Bouddhas veillent dans la salle au coeur de celle-ci. A coté, une pagode moderne dont les plafonds peints sont magnifiques, notamment les bleus turquoises et les jaunes si vifs.

13467346_10154209044853555_675903479_o13446185_10154209045303555_1648235489_o13460990_10154209044888555_1569662771_o

Dernier temple et non des moindres : le Phnom Banan. On y accède par un impressionnant escalier orné de nâgas, animaux mythiques mi-serpent mi-dragon à plusieurs têtes. Il y avait une belle lumière lors de ma visite en fin de journée. Les bas-reliefs sont encore visibles et l’ensemble est très harmonieux, entre vue spectaculaire sur la plaine et lianes entremêlées.

13446306_10154209079793555_1894216943_o13445878_10154209079723555_791050588_o

 

Battre la campagne en scooter

La région de Battambang se prête parfaitement bien aux escapades en scooter. L’avantage est de pouvoir avancer à son rythme avec le même moyen de locomotion que les locaux et de favoriser les rencontres avec les habitants.

13442711_10154211707948555_7140194847608895336_o

Tout d’abord, petits conseils pratiques : Le permis de conduire n’est pas nécessaire pour faire du deux-roues au Cambodge. La circulation se concentre dans l’hyper-centre de Battambang, autour du marché couvert. A part cette difficulté, le traffic est très limité donc c’est un endroit adapté pour ceux qui n’ont pas trop l’habitude. Le port du casque est obligatoire en revanche, il faut le louer en même temps que le scooter. Le mieux est de louer son deux-roues à l’hôtel Royal (que je recommande) pour 7$ la journée. L’essence s’achète aux petits stands sur le bord des routes, c’est vraiment très peu cher et on en trouve partout.

Pour ne pas (trop) se perdre, le mieux est de suivre la Sangker, la rivière qui traverse la ville, soit par le Nord, soit par le Sud. J’ai opté pour le Sud, ayant fait la partie Nord en tuk-tuk la veille. Le premier objectif est d’atteindre le village de pêcheurs musulmans, à 10 km environ.

13415600_10154211707638555_2458636322192668368_o

On comprend bien vite que le poisson est une denrée au coeur de l’activité locale en poursuivant en direction du Phnom Banan. Je croise plusieurs marchés aux poissons.

13443174_10154211712598555_5990069892263413534_o13433313_10154211711878555_3543222815905514679_o13415369_10154211712223555_1005346355861149639_o

Je me suis ensuite totalement perdu sur des routes non goudronnées, sous un soleil de plomb. Mais la récompense était à la hauteur : j’ai traversé des villages traditionnels et rencontré des locaux accueillants.

13415397_10154211706398555_508643288705883213_o13418639_10154211737528555_6093985245686718647_o

J’ai été invité à me reposer à l’ombre et à déguster des oranges dans un des villages. Le doyen de la famille avait 100 ans ! Au niveau des expérimentations culinaires, c’est également dans la région de Battambang qu’on peut goûter de savoureux rouleaux de printemps dont le papier de riz est fabriqué artisanalement sur place. J’ai aussi essayé le rat d’eau… Je termine donc cet article sur la région de Battambang avec toujours plus de sourires et de rencontres.

13411811_10154211748013555_2031050895062831173_o13442719_10154211748083555_4351503267916244352_o13483226_10154211739693555_1048615372242041752_o

 

Tous mes articles sur le Cambodge, ici !

6 réflexions sur “Découvrir la vie rurale à Battambang

  1. Joelle dit :

    Bonjour 🙂
    J’étais passée à côté de cet article… Heureusement, le hasard m’y a menée!
    Personnellement, lors de mon séjour je tenterai le radeau (sur rails;) ) , mais pas le rat d’eau (Nham bous) !
    Au plaisir!

    Aimé par 1 personne

    • tojraf dit :

      Excellent jeu de mots ! 🙂
      Les deux valent le coup, mais pour le rat d’eau, j’ai été un peu malade le jour suivant.
      Bon voyage !

      J'aime

  2. Juan dit :

    Ca nous a fait rêver mais coup de bol dans trois jour et par bateau…On y sera.
    Merci pour l’optimisme car certains décrivent les déplacements à scooter comme l antichambre de la mort!!!

    J'aime

    • tojraf dit :

      Quelle chance, profitez bien de la traversée en bateau (impossible pour moi en mars) et de votre temps sur place. Battambang est un endroit assez tranquille pour les déplacements en scooter hormis autour du marché. Les pistes sont belles et les villages vraiment intéressants. Ne partez pas sans casque, et faites attention malgré tout ! 😎

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s