Phnom Penh, passionnante capitale

Si Siem Reap vole la vedette à Phnom Penh auprès des touristes grâce à sa proximité avec les archi-connus temples d’Angkor, la capitale du Cambodge profite d’un renouveau tant économique que culturel depuis le renversement du régime des Khmers Rouges. Phnom Penh m’a surpris à plus d’un titre. Contrairement à la plupart des grandes métropoles d’Asie, la capitale du Cambodge a conservé un cadre de vie plutôt tranquille (en dehors des embouteillages). L’absence de hautes tours (rarissime en Asie !) en font une ville légèrement hors du temps. Bref, il faut y aller pour vraiment comprendre, et profiter des nombreux points d’intérêts, pour la plupart situés dans le centre-ville ou ses abords immédiats.

13334752_10154174973098555_1039314603_o

 

Des marchés qui stimulent les sens

S’il y a bien un endroit où Phnom Penh bourdonne, c’est bien dans ses marchés. Débauche de couleurs, effluves qui prennent les narines, foule qui se frotte et se croise… Moi en tout cas, j’adore les marchés en Asie, et à Phnom Penh, on a parfois de sacrées belles trouvailles en la matière.

Commençons par un classique, le Marché Central. Le bâtiment Art Déco est très surprenant, avec sa coupole jaune. Mine de rien, il fait bon se mettre au frais dessous. Mais les bijoutiers ont la majorité des places sous le dôme, aussi l’exploration des allées attenantes est vivement conseillée. Vêtements, bibelots, objets du quotidien… on y trouve de tout selon un agencement intelligent, vu que les échoppes se regroupent par spécialité. La partie alimentaire est comme bien souvent très photogénique (à vos appareils, mais restez respectueux des gens !), et j’ai bien aimé voir les artisans bijoutiers travailler.

13383542_10154174931323555_1274644111_o13388996_10154174931743555_292000976_o

En sus, il s’agit d’un aiguilleur de premier plan pour le traffic routier dans la capitale et il est situé au coeur d’un quartier commerçant dont les ruelles valent également le coup d’œil !

Poursuivons avec « LE » grand oublié des guides touristiques (et d’une certaine manière, tant mieux !) : le Psar Kandal. Mon coup de cœur à Phnom Penh, sur lequel je suis tombé par pur hasard ! Ici, le bâtiment est bas et sombre, les abords sont recouverts d’étals de fruits, légumes et viandes, mais aussi d’animaux vivants et d’autres joyeusetés. La plus grande partie du marché est couverte de toiles colorées qui donnent à l’ensemble son caractère franchement unique. Vous voulez sortir des sentiers battus ? Allez y faire un tour !

13383757_10154174972388555_95370045_o13389225_10154174971863555_2007452023_o13350982_10154174971268555_1254274479_o

Enfin, le marché russe, certainement le plus touristique puisqu’on y trouve des souvenirs, des vêtements à bas coût, des contrefaçons et tout un tas de bibelots. Pas forcément mémorable, mais franchement pratique pour acheter des cadeaux avant d’aller à l’aéroport.

13334752_10154174996223555_1068724316_o

 

Des pagodes en activité

Les pagodes de Phnom Penh ne sont pas aussi renversantes que certaines autres que j’ai pu visiter à Siem Reap ou à Battambang, mais pour le voyageur fraichement débarqué, elle sont une introduction parfaite au bouddhisme tel qu’il est pratiqué au Cambodge. Leur visite permet aussi quelques premières rencontres avec des moines.

Le Wat Oulanom, à deux pas du Palais Royal, est clairement le temple le plus intéressant. De nombreux moines vivent dans cette « Ville dans la ville ». La grande pagode est impressionnante. Peu d’activité en début d’après-midi, donc il vaut mieux venir le matin ou plus tard en journée. Des locaux (et des petits vendeurs de rue) restent aux abords et ils sont franchement content de discuter !

13340453_10154174931108555_1378886251_o

Le Wat Phnom a pour sa part la particularité de se situer au sommet d’une colline. Un escalier permet d’y monter. Dommage que la vue du sommet ne soit pas à la hauteur (haha), mais l’intérieur de la pagode est richement décorée. Ça vaut vraiment le coup d’œil ! Ne pas oublier de prendre son billet au guichet en bas avant de monter les escaliers, le poste de contrôle est à mi-montée. La descente de l’autre côté de la colline est ombragée et fait passer devant une curiosité de plus : une horloge végétale géante.

13383610_10154175003383555_767559497_o13389314_10154175003543555_1707462541_o

Pour ceux qui aimeraient s’extirper du centre-ville quelques heures, je ne peux que conseiller les pagodes situés de l’autre côté de la rivière Tonlé Sap par rapport au centre-ville. Le détour pour aller chercher le pont le plus proche est assez long, mieux vaut prendre un tuk-tuk (négociez le prix, car on m’a réclamé un montant très exagéré).

La rive opposée est très tranquille, quelques expatriés font du footing (ils ont du courage !) le long de la promenade. Les immeubles bas laissent place à des résidences de haut standing ou de grosses maisons avec jardin. Et, contraste saisissant s’il en faut, un village flottant de pêcheurs musulmans s’étend le long du quai.

La pagode avec un bateau doré est la plus intéressante (dites « Golden boat pagoda », les chauffeurs connaissent !). Une gentille dame nous a ouvert le trésor de la pagode avec ses centaines de statuts et d’offrandes.

13321209_10154174960678555_8318186_o13340577_10154174960703555_1622481472_o

 

Tuol Sleng : l’horreur Khmer Rouge

Autrefois lycée, Tuol Sleng a été le camp de torture le plus secret du régime des Khmers Rouges. Y sont morts nombres d’opposants au régime, d’artistes et de gens éduqués, mais aussi des enfants, des étrangers faits prisonniers, et même certains des membres les plus influents du régime des Khmers Rouges accusés de traitrise. La visite guidée avec l’audio guide est indispensable pour comprendre le traumatisme vécu par le peuple Khmer. On ressort forcément très affecté émotionnellement, et on a envie d’en parler à son retour de voyage, d’expliquer ce qui s’est passé là-bas. Si on souhaite tout voir et tout écouter, on peut vraiment prévoir plus de deux heures à Tuol Sleng.

13389110_10154174962448555_1679411438_o

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans les mémoriaux, il y a la visite des Killing Fields (champs de la mort) au Sud de Phnom Penh mais personnellement, Tuol Sleng m’a suffi.

 

L’arnaque de la balade en bateau

Vous serez forcément abordé par des propriétaires de bateaux à votre arrivée sur la promenade qui longe le Tonlé Sap. J’y étais en fin de journée et apparemment, le Palais Royal brille de mille feux au coucher du soleil. Une fois monté dans le bateau (et avoir payé), on nous avait promis un départ 20 minutes plus tard. Sauf qu’on a eu plus d’une heure de retard au démarrage car le propriétaire du bateau voulait avoir autant de clients qui possible et du coup la visite s’est faite dans la nuit noire. Complètement raté.

13324151_10154174964868555_1026496395_o

 

Le bon plan resto

Je vous propose une adresse économique pour manger de succulentes soupes en plein centre-ville : Lucky Pho. Le petit restaurant est situé au numéro 11 de la rue 178, presque en arrivant sur la promenade qui borde le Tonlé Sap. La devanture est uniquement écrite en Khmer mais on la reconnait à sa couleur jaune et l’adresse (No 11, St 178) est indiquée dessus. Bon appétit !

 

Tous mes articles sur le Cambodge, ici !

6 réflexions sur “Phnom Penh, passionnante capitale

  1. Nadege dit :

    Je suis entrain de lire vos commentaires sur le cambodge …..vous êtes passionnant
    Et c’est comme cela que nous avons envie de voyager
    Sortir des sentiers battus quitte à passer à côté de quelques choses
    flaner et visiter à notre rytme

    Aimé par 1 personne

    • tojraf dit :

      Merci Nadège ! J’espère que vous trouvez quelques idées pour votre voyage sur mon blog. Le Cambodge se prête vraiment bien à un voyage lent et contemplatif, sans to-do list ni groupe organisé. C’est un pays d’Asie encore relativement calme, ce qui le rend très séduisant. Bonne lecture ! 🙂

      J'aime

  2. Merit dit :

    Merci infiniment pour tous ces renseignements
    Je suis prête a suivre vos conseils pour mon voyage au cambodje. Moi qui cherche les lieux calmes et sans hordes de touristes.
    Blog très bien fait

    Aimé par 1 personne

    • tojraf dit :

      Bonjour Merit,
      J’espère que vous avez trouvé bien utiles certains de mes conseils pour sortir des sentiers battus, tout en restant dans des endroits « classiques » pour un premier voyage au Cambodge. Pour les lieux calmes, Battambang et Kampot tiennent la corde pour un séjour tranquille avant ou après les temples d’Angkor.
      Bon voyage, et n’hésitez pas à partager vos anecdotes à votre retour ! 🙂

      J'aime

  3. Breton Agnes dit :

    Très intéressant ! Jolies photos …. V’est toujoursctres Sympa de partager les expériences et bons plans ! Merci beaucoup … nous allons passer à Phnom Penh et nous souvenir de vos bons plans et conseils !!!!

    J'aime

    • tojraf dit :

      Bonjour Agnès ! Merci pour votre petit mot, j’espère que vous passerez un bon moment au Cambodge, n’hésitez pas à utiliser les différents articles du blog. A bientôt ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s