Guangxi, à la rencontre de la Chine rurale

J’ai vécu des moments merveilleux en Chine, au gré de mes voyages, mais probablement aucun qui a ressemblé à mon séjour dans le Guangxi. En prenant mon temps, en séjournant chez l’habitant et en privilégiant la marche à pied, je suis allé à la rencontre d’une Chine rurale hors des sentiers battus. Voici mes coups de cœur pour une visite de cette province touristique loin des foules !

26910691_10156065147078555_7575205650228101000_o

 

Longji : Les terrasses du Dos du Dragon

Les rizières en terrasses témoignent de l’adaptation de l’homme à son environnement jusqu’à le sublimer. Et si, comme moi, vous restez ébahi devant ces paysages uniques et façonnés au fil des siècles selon des techniques ancestrales, alors vous ne manquerez pas de venir randonner à Longji.

26850574_10156065143988555_659654599201064261_o

Deux localités concentrent la totalité des hébergements. Des bus desservent régulièrement Ping’An depuis Guilin, la capitale du Guangxi. Cette liaison a pour conséquence le développement effréné du tourisme dans ce petit village, et on sent bien que la minorité Zhuang perd pied peu à peu. Dazhai, en revanche, est une localité bien plus préservée, organisée en trois hameaux et habitée par la minorité Yao. L’accueil est bien plus chaleureux, et c’est depuis ce village que je vous conseille d’aborder les rizières !

26951931_10156065144138555_6180781232999524331_o26850720_10156065144898555_6054052616355724933_o26951840_10156065145033555_4743915291582995659_o

Un chemin permet de relier les deux villages, distants d’environ 12 km. En restant trois jours sur place, j’ai pu profiter de chaque chemin de montagne (on est à plus de 1200 mètres d’altitude !) et prendre le temps de rencontrer les habitants, bien surpris car la plupart des visiteurs ne font que passer.

26910725_10156065144903555_4214654566658967006_o26850109_10156065145683555_4169499420419599640_o26756997_10156065143903555_6101311814138823242_o

Les paysages sont très différents selon la saison, et la meilleure période pour voir les rizières vertes est août-septembre (date de mon voyage). Au printemps, les terrasses sont gorgées d’eau et se transforment en miroir. Quant à l’automne, c’est l’occasion de voir le riz prendre la couleur jaune… un spectacle magique, j’imagine. A chacun son choix !

27021372_10156065144558555_8677869212679362120_o


Conseils pratiques

  • Pour dormir à Dazhai, je recommande l’établissement Jinkeng International Youth Hostel, idéalement situé sur les hauteurs de la localité (Tiantou Zhai) dans une authentique maison en bois. Cuisine locale au restaurant.
  • Côté Ping’An, j’ai passé une nuit au cœur du village. Le Longji International Youth Hostel est idéalement situé pour explorer les rizières et profiter de la vie paisible du village une fois les touristes partis.

 

La rivière Li loin des foules

La Chine regorge de paysages somptueux. Certains ont été immortalisés encore et encore par les peintres chinois à travers les siècles, les ancrant définitivement dans la culture même du pays. La rivière Li est de ceux-là. Imaginez donc cette eau verte serpentant entre les pains de sucre, alors que les paysages défilent comme des fresques couchées sur du papier de riz… Aujourd’hui devenue une attraction régionale de premier plan, la rivière Li sait encore charmer, si on sait où abandonner le flot des touristes…

27021974_10156065193373555_8887964374177067867_o26962020_10156065192903555_7841450279314152609_o

Yangshuo est l’épicentre touristique de la région. Sa « rue de l’Ouest » est le symbole de ces irrémédiables changements. Aujourd’hui, mieux vaut fuir Yangshuo et opter pour un village plus reculé, en bord de rivière. J’ai trouvé mon bonheur à Xingping, un endroit merveilleux pour faire des rencontres.

19577348_10156065193563555_4826588014596914227_o26850575_10156065192258555_3316108896946907088_o27173322_10156065192148555_4218781185184805235_o

Rendez-vous au marcher pour goûter les fruits exotiques tout en regardant le ballet des acheteurs et les marchandages des vendeurs. Sur les berges de la rivière Li, les familles se rafraichissent en piquant une tête. Imaginez que j’y étais au moment de la pleine lune, que je me suis plongé dans l’eau fraiche en me repérant grâce à sa lumière, avant de partager une succulente fondue chinoise chez des locaux… C’est aussi ça, prendre son temps en voyage. Et même si je n’ai pas vu 10% des points d’intérêt de la région, je me suis créé les miens. Ceux qui m’ont marqué.

26951786_10156065191858555_6725189762261387044_o26850207_10156065191713555_6441129410950129943_o

Depuis Xingping, il est très facile de se retrouver en pleine nature en suivant la rivière. Il faut aimer monter et descendre (pains de sucre obligent), transpirer (il fait chaud au soleil !) et se faire piquer par à peu près tout ce qui est vivant. Néanmoins, les paysages sont somptueux, et plusieurs spots parfaits au coucher du soleil attendent les voyageurs curieux.

26910089_10156065191558555_9212471340336476530_o

Sinon, il est possible d’aller à la rencontre des minorités et de leurs villages, installés en bord de rivière. Vivant principalement de la pêche, ces familles sont très accueillantes. J’ai été invité à manger avec eux, à me reposer parmi eux, et à immortaliser leurs enfants en photo. Bien loin des bateaux attrape-touristes de Yangshuo, j’ai pu négocier une promenade sur la rivière en échange de tirages photo (finalement envoyés depuis Shanghai !) et d’une bière partagée en chemin.

20626427_10156065192618555_3683485172575687422_o26850847_10156065192728555_8853136067579684657_o26961627_10156065192318555_1781037831897851403_o


Conseils pratiques

  • This Old Place a tout de l’auberge de jeunesse idéale. Maison traditionnelle proposant des dortoirs mais également des chambres doubles privatives ainsi qu’un restaurant dans la rue attenante, c’est le QG idéal pour profiter du calme de Xingping !

 

Chengyang, l’âme du Guangxi

Mon petit coin secret dans le Guangxi, c’est le village de Chengyang. Ce petit village de la minorité Dong, au creux d’une vallée striée de rizières, est suffisamment isolé pour garantir son authenticité. Les seuls voyageurs rencontrés sur place étaient des étudiants en Art venus peindre les montagnes, le vert des rizières et le gris vaporeux du brouillard humide. Une ambiance intemporelle.

26952699_10156065148228555_1568494275891748978_o19575417_10156065145988555_942547206572921040_o

La balade classique et balisée consiste à longer la rivière, au creux de la vallée, pour rallier les différents hameaux, qui deviennent de plus en plus petits à mesure qu’on s’éloigne du terminal de bus. Une journée de marche est nécessaire pour aller au bout et revenir au coucher du soleil. Mieux vaut prévoir large, car les habitants sont adorables, et je me suis retrouvé à jouer aux cartes avec un groupe de personnes âgées sur le perron de leur porte ! Cette petite marche permet d’admirer les Ponts du Vent et de la Pluie, typiques de la culture Dong.

26850289_10156065147013555_4712779962969081977_o27164017_10156065146538555_2813360369288128104_o27173591_10156065145858555_47131767828433219_o

Pour un deuxième jour sur place, je conseille vivement de prendre de la hauteur, pour atteindre le haut des collines et se balader sur l’autre versant. Là encore, des rizières étagées magnifiques, quelques belles rencontres… et quelques serpents !

Chengyang est à inscrire de toute urgence sur votre itinéraire dans le Guangxi, si bien sûr vous êtes prêt à y consacrer un temps indispensable pour en saisir la beauté pittoresque et l’ambiance humide de ses collines.

26850147_10156065146238555_7274790052345935114_o26850212_10156065147168555_6646428343044669712_o


 

Conseils pratiques

  • Peu d’hébergements pour les visiteurs à Chengyang. Je vous conseille de réserver en avance au Dong Village Hotel, qui a l’avantage d’être situé au cœur de la vallée. Ensuite, tout se fait à pied !

 

3 réflexions sur “Guangxi, à la rencontre de la Chine rurale

  1. JungleMae dit :

    Tes photos sont vraiment superbes, ça me donne encore plus envie de découvrir la Chine… Ça a l’air tellement beau et dépaysant. En Asie, je n’ai fait que le Japon et la Corée du sud, du coup la prochaine étape sera sans doute la Chine.
    Merci pour le partage en tout cas !

    http://www.junglemae.com

    J'aime

  2. Belaïd dit :

    Bonjour,

    J’adore l’esprIt de votre blog et apprécierai beaucoup vos conseils de voyageur chevronné.
    Nous partons aux vacances de la Toussaint et atterrissons à Gangzhou avant de repartir à Paris par l’aéroport de Pékin que nous aimerions revoir car nous y sommes allés une première fois : Pékin, Pingyao, Xi’an, Shanghai… le tout en auberge de jeunesse.
    Quel itinéraire pouvez-vous nous conseiller ?
    Merci de prendre le temps de nous répondre,

    Sylvie

    J'aime

    • tojraf dit :

      Bonjour Sylvie, merci pour ton message, je me permets de te tutoyer, tu peux faire pareil ! 🙂
      Guangzhou est la troisième ville de Chine après Pékin & Shanghai. Le centre ultra-moderne et quelques marchés sont dignes d’intérêt, notamment la nuit, mais je te conseille de ne pas y planifier trop de nuitées. De Guangzhou, tu peux facilement voir Hong Kong mais attention au nombre d’entrées sur votre visa (et HK mérite plusieurs jours de visite) !
      Sinon, je te conseille de visiter de Guangxi, et je pense que c’était ton idée en lisant cette article : train grande vitesse de Guangzhou à Guilin. Attention, les rizières en terrasses seront terreuses et sans grand intérêt car la récolte sera terminée et elles ne sont mises en eau ensuite qu’en avril. Par contre, tu peux profiter des charmes de la rivière Li. La ville touristique est Yangshuo, facilement accessible depuis Guilin, mais je te conseille plutôt de séjourner à XingPing, beaucoup plus authentique et distant de seulement 30 minutes de bus (super auberge de jeunesse d’ailleurs : « This Old Place »).
      Si tu connais déjà un peu Shanghai, tu peux visiter Suzhou et ses jardins, à une heure de train (pour bien profiter, il faut au moins deux jours je dirai) ou Hangzhou et son grand lac et poursuivre ensuite jusqu’aux Montagnes Jaunes (HuangShan). Les paysages sont magnifiques et tu devrais voir de très belles couleurs d’automne.
      Que ce soit de Suzhou, Hangzhou ou Shanghai, il y a des gaotie (TGV chinois) directs pour Pékin. Si tu connais déjà, à toi de voir ce que tu veux voir. Ma bonne adresse d’AJ est « Red Lantern », située dans un Hutong traditionnel (c’est un ancien temple transformé en auberge !). Une excursion à Xi’an en train de nuit est possible depuis Pékin (je n’ai jamais visité cette ville, tout comme PingYao d’ailleurs) mais pour moi le parcours est déjà très (trop ?) ambitieux pour seulement une dizaine de jours. Si tu veux voir la Grande Muraille de Chine, vas à Mutianyu plutôt que Baladin (trop touristique).
      Si tu veux qu’on échange plus précisément, tu peux m’envoyer un email via la page « CONTACT » ! 😉
      A bientôt sur le blog !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s