Rencontre avec le Fuji à Kawaguchiko

Il y a des choses qu’on ne vit qu’une fois dans une vie de voyageur. Des frissons qui ponctuent les pérégrinations autour du monde comme autant de raisons qui font que oui, voyager est une gratification et une chance. Voir le Mont Fuji, ce cône si parfait peint et dépeint à travers plusieurs centaines d’années d’estampes, fait partie de ces rares instants de bonheur purement contemplatif. Récit d’une rencontre avec le volcan le plus mythique de la planète.

fuji

Le mythe du Mont Fuji

Le Fuji est une montagne sacrée, de nombreux kamis, les dieux pour les shintoïstes, vivent sur ses pentes et son sommet. Longtemps inviolée, elle a été gravie par de courageux religieux avant de devenir un pèlerinage unique au Japon. Visible de loin par temps clair, le Mont Fuji aime se cacher dernière les nuages. Il change de robe selon les saisons, il rythme le temps qui passe en quelque sorte. Présence rassurante mais surveillée de près, pilier de la création artistique et des croyances japonaises depuis toujours, le volcan est une des images que l’on a du pays avant de s’y rendre. Comme tant d’autres voyageurs japonais et internationaux avant moi, j’ai voulu apercevoir le Dieu montagne, et plonger, un temps au moins, dans une œuvre d’Hokusai.

J’ai opté pour la région des Cinq Lacs qui bordent le versant Nord du Fuji, et plus particulièrement la région du lac Kawaguchiko. C’est un des endroits les plus propices pour admirer le volcan et également le début d’une des voies ancestrales pour se lancer dans son ascension.

59526227_10157211958418555_1886299131882766336_okawaguchiko

Le lac Kawaguchiko

Le lac de Kawaguchiko surprend tout d’abord par sa taille, impossible de l’embrasser en entier d’un seul regard. Puis, on découvre des berges assez urbanisées, et on comprend alors que pour capter l’âme de cette région pourtant très attachante, il faut accepter de faire un bout de chemin en bus, à la recherche des pépites disséminées de-ci de-là.

La rive Nord offre un paysage de carte postale avec le Fuji en toile de fond et le lac en premier plan. Tôt le matin, on peut y voir le lever de soleil qui enflamme le cratère. Malgré les nuages hauts, j’ai apprécié ce moment de contemplation. Quelques pêcheurs matinaux se délectaient de la vue. Plus tard en journée, le Fuji joue à cache cache avec les nuages, et c’est tantôt sa couronne de neige qui pointe au dessus du brouillard, tantôt ses pentes géométriques qui vont se noyer dans le ciel laiteux. En avril, les cerisiers en fleurs viennent parfaire le tableau.

59479834_10157211956178555_6729649153611137024_o59295102_10157211958078555_1794504320578748416_o59551414_10157211962258555_7849947022940438528_o


Kawaguchiko, conseils pratiques

  • De passage dans la région, il faut absolument goûter les Houtou, les nouilles épaisses servies en soupe avec des légumes qui sont la spécialité de la région du Fuji. Le restaurant juste en face de la gare de Kawaguchiko est souvent plein (gage de qualité !).
  • Comment ne pas recommander Umeya Annex ? Le propriétaire de cette superbe maison de l’époque Edo faisant face au sanctuaire Asama Jinja loue deux chambres de style japonais avec vue sur le Mont Fuji. Énorme coup de coeur à l’incroyable rapport qualité prix.

kawaguchiko

Les sanctuaires du Fuji

Le Fuji est la montagne la plus sacrée pour les Japonais shintoïstes. De nombreux sanctuaires parmi les plus beaux et les plus anciens du pays en bordent les flancs. Dans la région de Kawaguchiko, il est facile de les visiter en bus.

Le Fuji Sengen Jinja est le complexe le plus important. Il est la porte d’entrée vers le volcan pour les pèlerins qui viennent y prier avant de le gravir. Plusieurs bâtiments en bois richement ornementés méritent une visite attentive, même si ce sont les cèdres sacrés qui écrasent le site de leur présence incarnée. Comment ne pas ressentir un long frisson à l’ombre de ces arbres séculaires ? L’endroit est empli d’une ambiance particulièrement mystique et malgré l’aura du lieu, il reste boudé par nombre de visiteurs n’ayant d’yeux que pour le lac et le Fuji. Le recueillement face à la nature est donc intact.

59345414_10157211974338555_6994376605430710272_o59393382_10157211978098555_7487221946573127680_o59716659_10157211963508555_4854048862572118016_o59730548_10157211974223555_2026043550784815104_o

J’avais la chance de dormir chez l’habitant à deux pas du sanctuaire Kawaguchi Asama, qui est un autre lieu de pèlerinage important pour les Japonais. Plus modeste que le Fuji Senjen Jinja, il est aussi encore plus calme, surtout tôt le matin. À l’aube, lorsque les lanternes de pierre projettent encore leur lueur sur les troncs des cèdres sacrés, l’ambiance est tout bonnement unique.

59285599_10157211972588555_4307712405292449792_o59765179_10157211977638555_995190595892805632_o59625027_10157211956653555_1149283375249358848_o

Les berges du lac Kawaguchiko comptent un autre sanctuaire dédié au Mont Fuji, le Fuji Omuro Senjen Jinja. Il fut même le premier dans la région. Contrairement à ceux précédemment cités, qui sont enfouis dans les forêts environnantes, celui-ci fait face au lac. C’est un lieu propice à l’observation des cerisiers qui bordent la longue allée principale. Moins mystique que d’autres, la visite vaut toutefois le coup pour le calme des lieux et l’importance historique de ce sanctuaire.

59301240_10157211968328555_4844077498993999872_o59087184_10157211976508555_8125670316887244800_o

Enfin, vient le sanctuaire plébiscité par les guides touristiques malgré son importance moindre : le Arakura Sengen Jinja. Il faut y venir tôt car l’ambiance spirituelle des lieux est rapidement mise à mal par les flots de touristes qui viennent y admirer le Fuji. Car contrairement aux sanctuaires précédemment cités, celui-ci fait face au volcan. Au niveau de la pagode Chureito construite sur le tard au XXe siècle, une plateforme d’observation toujours bondée permet d’immortaliser sa rencontre avec le Fuji et les cerisiers en fleurs.

59466870_10157211978903555_4875081768392196096_o59665927_10157211973453555_2943805489877614592_o59339639_10157211963763555_4348896820923990016_o59541587_10157211972943555_2611473337263587328_o


Comment se déplacer dans les environs du lac ?

  • En combinant bus local, bus touristique et train,il est possible de rejoindre tous les sanctuaires cités précédemment. Le Loop Bus est à privilégier pour un court séjour, et je recommande chaudement de trouver un hébergement proche d’un des arrêts de cette ligne.
  • Ceux qui veulent limiter au maximum les changements doivent se loger proche de la gare de Kawaguchiko car le réseau est organisé en étoile depuis ce point mais ils tourneront le dos au Fuji.

kawaguchiko

La région des Cinq Lacs

Deux nuits sur place n’ont certainement pas été suffisantes pour explorer toute la région des Cinq Lacs, loin s’en faut. La région au Nord du Fuji compte quatre autres lacs et on m’a dit le plus grand bien des randonnées en altitude depuis le lac Sai et les vues superbes sur le Mont Fuji depuis le lac Shoji. En laissant derrière la foule de touristes internationaux qui restent concentrée sur Kawaguchiko, ces lieux doivent offrir une contemplation privilégiée du volcan sacré.

kawaguchiko

Kawaguchiko est l’endroit idéal pour une première rencontre avec le Fuji. Un passage éclair serait trop frustrant, entre possibilité de nuages venant dissimuler la montagne sacrée derrière un voile opaque et la nécessité de sortir de la ville pour apprécier les charmes de la région. Forcément riche de sens pour les shintoïstes qui y viennent en pèlerinages, la visite des sanctuaires des environs resteront parmi les expériences les plus intenses de mon séjour au Japon.

japon 

# TOUS MES ARTICLES SUR LE JAPON A DECOUVRIR ICI #

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s