Sri Lanka : Tous mes conseils pratiques

Le Sri Lanka est un pays parfaitement adapté à un voyage itinérant en indépendant. Dans cet article, je vais partager avec vous mes bons plans et mes bonnes adresses pour un séjour réussi sur l’île de Ceylan.

Histoire de dater les informations distillées plus bas, sachez que mon voyage a duré deux semaines en septembre 2017.

22042003_10155748465863555_7388815041798100223_o

 

Mon itinéraire estival

Le Sri Lanka est un pays aux climats variés, les saisons des pluies n’interviennent pas dans toutes les régions en même temps. Il s’agit donc de choisir son itinéraire en connaissance de cause selon la saison et d’emmener un parapluie pour les quelques averses qui viendront éventuellement rafraichir les fins de journée.

En Septembre, j’ai opté pour une première semaine riche en visites dans le Triangle Culturel, une escapade sur la côte Est de l’île, la découverte de la ville de Kandy et sa région, avant de gagner les montagnes du centre à Ella. Comme point de chute avant l’avion du retour, j’ai opté pour Negombo plutôt que la capitale Colombo.

itinéraire_srilanka

 

Conseils de visite du Triangle Culturel

Si vous voyagez comme moi avec les transports locaux, alors je recommande de planifier des nuits à Anuradhapura, Polonnaruwa et Sigiriya. En effet, la visite de ces sites sont à privilégier le matin pour éviter les fortes chaleurs et les touristes en groupe.

Dambulla se visite facilement depuis Sigiriya, l’après-midi étant à l’inverse le meilleur horaire pour être au calme. Quant à Mihintale, mieux vaut également s’y rendre depuis Anuradhapura en fin de journée, lorsque le nombre de pèlerins est le plus important (l’ambiance est alors très spirituelle).

22050895_10155745697368555_8472352401293071133_o



 

Sur la route au Sri Lanka

Le réseau de transports publics couvre tout le territoire et se révèle très bon marché. C’est également le meilleur moyen de faire des rencontres et toujours un moment de partage avec les locaux.

  • Le bus

Concrètement, les trajets se font principalement en bus dans le Triangle Culturel et sur la côte Est. Pas de réservation à prévoir, il faut se présenter à la gare de bus et se faire indiquer le bon véhicule. Ils partent à horaires réguliers, une fois qu’ils sont pleins. Sur certaines lignes, des minibus appelés « Intercity » desservent les principales villes du parcours sans s’arrêter en chemin : plus confortables, ils permettent de gagner quelques heures de trajet.

21769345_10155717785708555_656322523_o

  • Le train

Le train bleu sillonnant entre les plantations de thé est une des cartes postales du Sri Lanka. Au-delà du simple trajet, les lignes scéniques au milieu des plus beaux paysages montagneux sont une attraction en soi.

Pour les trajets de Colombo à Kandy et de Kandy à Ella, la réservation est conseillée. Impossible de la faire en ligne, mais mieux vaut anticiper en se rendant dans une gare dès le début du séjour pour prendre des places dans des wagons avec réservation. Sinon, il est toujours possible d’avoir un billet à la dernière minute, au risque de devoir rester debout. A mon sens, inutile de prendre la première classe : la deuxième et la troisième sont déjà confortables.

21706563_10155717786263555_743019206_o22041917_10155748465043555_6975746915349060284_o22042029_10155748470133555_2213628131263230082_o


  • Kandy est bien plus qu’une gare de passage ! la région, magnifique, mérite quelques jours de visite ! Toutes les infos dans mon article : La belle région de Kandy.
  • Une fois arrivé à Ella, ce sont plusieurs superbes randonnées qui s’offrent à vous.. Toutes les infos dans mon article : La tête dans les nuages à Ella.

 

Faire un safari

En période estivale, les grands parcs nationaux du Sud du pays ne sont pas forcément la meilleure option : lorsque le temps est pluvieux, les animaux restent sous le couvert de la jungle ce qui limite les chances de les observer. Par ailleurs sur deux semaines, difficile de justifier le détour.

J’ai eu la chance de faire un safari au Kaudulla National Park et j’y ai vu une soixantaine d’éléphants sauvages. Il faut se renseigner auprès des guides ou des rangers pour savoir s’il vaut mieux opter pour Kaudulla ou Minneriya , deux parcs voisins qui accueillent les mêmes pachydermes à des périodes différentes de l’année.

21992985_10155745812768555_1971184187061764225_o22095830_10155745812533555_4021548337907972725_o22104525_10155745812588555_7732368855024996230_o


Conseils pratiques

  • Les deux parcs sont facilement accessibles depuis Dambulla, Habarana, Polonnaruwa ou Sigiriya.
  • Les safaris durent en règle générale quatre heures, l’après-midi.
  • Pour avoir un chauffeur compétent et un prix compétitif, le plus pratique reste de se présenter à l’entrée du parc de Minneriya où attendent les guides officiels.

 

Profiter de l’Océan Indien

Je ne suis pas adepte des vacances sur un transat, mais il était bien trop tentant de goûter aux charmes de l’Océan Indien, que je n’avais encore jamais vu. Île oblige, il y a le choix question plages.

La côte Sud est sans doute possible la plus appréciée (et donc visitée), mais le temps peut y être pluvieux en période estivale. Sur les mois d’été, il vaut mieux choisir la côte Est, où le soleil brille. C’est également l’occasion de découvrir la culture tamoule, principalement implanté au Nord du Sri Lanka, ainsi que sur la côte Est. Le passage du tsunami en 2004 et les affres de la guerre civile ont profondément meurtri les villages balnéaires, qui ne demandent plus qu’à accueillir de nouveaux les touristes pour renouer avec la prospérité.

22180020_10155767023293555_5395503981196751582_o

Enfin, sur la côte Ouest, la ville de Negombo est passionnante de part son intense activité de pêche. Une étape où j’aurais aimé rester plus longtemps pour nouer des liens avec les locaux.

21706623_10155717641358555_570478506_o22050973_10155748474438555_2647085877016684577_o21994045_10155748474413555_7110741650952505881_o


Conseils pratiques

  • La côte Est est très facilement accessible depuis le Triangle Culturel : Je me suis rendu à Passikudah et Kalkudah à la journée depuis Polonnaruwa !
  • En début ou fin de séjour, mieux vaut opter pour Négombo, plus proche de l’aéroport que Colombo, et surtout bien plus tranquille !

 

Hébergement : Mes adresses « coups de cœur »

Le Sri Lanka ne manque pas d’hébergements, mais noter quelques bonnes adresses peut être bien utile pour se garantir un accueil chaleureux et un bon rapport qualité/prix.

  • Heritage Lake View, Anuradhapura : Une belle adresse au calme, au bord d’un lac magnifique (avis aux amateurs d’ornithologie !). Propriétaire aux petits soins.
  • Sun Guesthouse, Polonnaruwa : Mon coup de cœur du voyage ! Accueil formidable par une famille souriante et extrêmement bienveillante. Dîner à tomber !
  • Sweet Lanka, Kandy : Une belle adresse sur les hauteurs de la ville. Belle vue du balcon, propreté impeccable. Esprit « boutique hôtel », en quelque sorte.
  • Rock Side Inn, Ella : On y vient pour la vue, surtout. Balcon panoramique et petit déjeuner avec vue sur les montagnes.
  • Sur Sigiriya en milieu de voyage et à Negombo pour la dernière nuit, expériences pas forcément folichonnes, donc je préfère ne pas mentionner les établissements.

4 réflexions sur “Sri Lanka : Tous mes conseils pratiques

  1. Thevenard dit :

    Bel itinéraire qui va nous inspirer pour notre séjour du 16/02 au 1/03/2019. Avez vous des conseils pratiques pour les bagages sur ce type de Road trip ?

    J'aime

    • tojraf dit :

      Si vous utilisez les transports locaux, alors le sac a dos est le plus pratique, car les trottoirs et autres chemins ne sont pas forcément cléments avec les roulettes. Mais en soi, valise ou sac a dos, les deux peuvent faire l’affaire selon votre préférence pour ce qui est des trains et bus. Si vous ne voulez pas les porter lors d’une journée en transit entre deux étapes, possibilité de les laisser dans un hôtel ou resto contre quelques roupies..
      Profitez bien de votre voyage, pour ma part ça reste un de mes préférés !!

      J'aime

  2. NADINE REVERT dit :

    Bonjour,
    J’envisage un voyage de 15 jours au Sri Lanka en mars 2019. Je compte partir seule (ce qui sera une première pour moi !).
    J’ai contacter quelques agences de voyages pour un circuit « hors des sentiers battus » mais c’est très cher. Aussi, je vais partir en routarde… mais je ne suis pas très rassurée…
    Est-il facile de voyager seule avec son sac à dos dans ce pays, se sent-on en sécurité ?
    En randonneuse confirmée, je souhaite faire quelques trecks : les sentiers sont-ils balisés ou trouvent-t’on des agences (guides) abordables sur place ?
    Faut-il réserver ses hébergements à l’avance ou peut-on aviser sur places ?
    Je vous remercie par avance pour votre retour d’expérience et vos conseils.
    Nadine

    J'aime

    • tojraf dit :

      Bonjour Nadine,
      C’est un beau projet que de parler en solo et en sac à dos au Sri Lanka ! Je dirais que le pays est un excellent choix s’essayer au voyage routard en Asie car le pays est assez sûr et vraiment facile pou ce qui est des transports : bus nombreux et réguliers, trains typiques sans danger, etc.
      En tant que femme seule, vous aurez probablement à subir des regards insistants de temps à autre (probablement moins qu’en Inde mais c’est un peu le même genre de retour que j’ai eu), et si vous allez sur les plages du Sud vous risquez de faire la connaissance des beach boys, pas bien méchants mais qu’il vaut mieux éviter. Mais 99,9% de la population est très accueillante.
      Je vous conseille de commencer par le triangle culturel, avant de vous rendre dans les montagnes du centre du pays puisque vous aimez la randonnée : A Ella, j’ai pu faire plusieurs randonnées (pas de treks sur plusieurs jours) dans les plantations de thé et jusqu’à quelques sommets bien sympas (voir mon article sur Ella). Il me semble que des possibilités existent aussi depuis Haputale (pas fait, à mon avis il faut choisir entre Ella et Haputale, assez similaires niveau paysages). Sinon, l’ascension du Adam’s Peak de nuit avec les pèlerins à l’air d’être une expérience incroyable (j’y étais à la mauvaise saison).
      Mon bon plan, ce serait de voir pour une excursion dans la réserve des Knuckles sur plusieurs jours au départ de Kandy (avec un guide). J’avais envisagé de faire ça mais j’ai finalement opté pour un passage sur la côte Est car la météo était mauvaise à Kandy. Les Knuckles sont une chaine de montagne couverte de jungle peu explorée par les occidentaux mais les paysages ont l’air top de chez top. Possibilité de demander à être mis en contact avec un guide dans votre guesthouse à Kandy ou de trouver quelques agences anglophones sur le web (plus chères mais au moins vous partez avec l’assurance de faire votre programme, il y a des boucles sur 2 et 3 jours généralement). En tout cas, ce n’est pas faisable sans guide.
      En mars, vous serez à la fin de la période touristique, je vous conseille de réserver quelques jours à l’avance via un site comme booking pour avoir à chaque fois votre point de chute tout en restant flexible sur votre itinéraire.
      N’hésitez pas si vous avez des questions ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s