Weekend à Bruxelles

Il y a peu de villes qui me donnent l’envie d’y retourner encore et encore. Bruxelles est de celles-là. Peut être pas la plus pimpante des capitales européennes, mais certainement une des plus attachantes. Décidément très internationale, la ville belge n’en reste pas moins une métropole à taille humaine, qu’on aime découvrir à pied. Après une première virée il y a quelques années, me voilà de retour, prêt à retomber sous le charme bruxellois.

27021388_10156079049778555_4294143214840245202_o

    eguhuezhgu

La Grand Place

Toute visite de la ville débute immanquablement sur la Grand Place, chef d’œuvre architectural d’une cohérence inouïe, dont l’âme et l’histoire se cache dans les détails. Il faut dire qu’elle est bordée de magnifiques maisons de corporations qui présentent symboles et allégories sur leurs façades. Tel un jeu de piste, on les décrypte le nez en l’air, l’œil ricochant de pierre en fenêtre, de sculpture en pignon.

Au delà des façades, la Grand Place est le centre névralgique de Bruxelles. On y repasse plusieurs fois au gré des balades, surpris par les changements d’ambiance et de lumière. Luisante sous la pluie et étincelante sous le soleil, le charme est intemporel.

27368242_10156079049563555_6903990246287311860_o27021496_10156079050623555_4051151381535440822_o

Quelques mots tout de même sur les deux bâtiments les plus imposants. L’Hôtel de Ville, tout d’abord, avec son beffroi de 96m, rend presque petite la place à ses pieds (c’est dire !). Il fait face à la Maison du Roi, où le roi n’a jamais vécu mais qui abrite le musée de la ville, très intéressant pour comprendre l’évolution du plan urbain. On y apprend par exemple que Bruxelles était un grand port, grâce à ses canaux aujourd’hui disparus.

Mais si les touristes se pressent dans la Maison du Roi, c’est surtout pour découvrir la fabuleuse garde-rode du Manneken-Pis (que j’ai salué un peu plus tard).


  • La Maison du Roi (« Musée de la Ville »)
    • Adresse : Grand Place, 1000 Bruxelles

jgjegge

Balade dans le Pentagone

Le centre-ville de Bruxelles a beaucoup de cachet, avec la profusion de bâtiments Art Nouveau au milieu de styles divers et plus classiques. Beaucoup de petites rues sont piétonnes ou presque, comme dans l’Ilot Sacré, très agréable pour une flânerie digestive.

27021282_10156079051478555_2102489187353950364_o

En poursuivant vers le Nord, on débouche sur la place de la Bourse (quelle arrogance dans l’architecture !) qui vaut le coup d’oeil, en vis-à-vis de l’église Saint-Nicolas. On prolongera enfin la balade le long de la rue Neuve, au-delà de la place de la Monnaie malheureusement bétonnée, pour visiter l’église Notre-Dame du Finistère.

27021238_10156079066488555_3139389309810342109_o27173222_10156079071543555_67287355042708093_o27173518_10156079066483555_4390191370550693013_o

En rebroussant chemin, on oblique pour rejoindre la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule, perché au sommet d’un petit monticule, avant de traverser les Galeries Royales Saint-Hubert. Impressionnantes par leur longueur, leur faste et le charme des vitrines, c’est un des coups de cœur assurés du weekend…

Au Sud de la Grand’Place, on n’oublie pas d’aller voir le Manneken-Pis, en essayant d’ignorer tant bien que mal les effluves de gaufre et de chocolat qui emplissent les rues. Car Bruxelles est la capitale des gourmands, à n’en pas douter.

27368580_10156079050758555_130353353608806177_o27173920_10156079050343555_1549526270041813832_o

Plus au Sud encore, c’est le quartier bourgeois du Sablon qui se visite très bien à pied. La place du Grand Sablon propose quelques belles façades, mais sert malheureusement aussi de parking, ce qui en retire une partie du charme. C’est néanmoins le moment de finir la tournée des églises en pénétrant à l’intérieur de Notre-Dame du Sablon. La balade se termine juste derrière, au parc du petit Sablon. Toutes les rues du quartier sont agréables, il ne faut donc pas hésiter à les arpenter sans but précis.

27021554_10156079065083555_856367606229958531_o27355540_10156079067508555_3529894157604726765_o

hjgg

Le quartier des musées

Tout comme Amsterdam par exemple, Bruxelles possède son quartier des musées.

Les Beaux-Arts sont à l’honneur forcément, mais ce ne sont pas les seuls. En effet, j’ai opté pour le MIM, le Musée des Instruments de Musique. On reste tout d’abord scotché par l’architecture du bâtiment Art Nouveau qui mélange pierre, bois, acier et verre avec une élégance toute industrielle.

Le musée regorge d’instruments de tous poils, de tous les continents et de toutes les époques. Du plus classique au très étrange, ils sont tous mis en avant dans une scénographie intelligente et moderne. L’audioguide, remis à l’entrée, permet d’écouter les différents instruments, et garantit ainsi une visite au fil des notes. On y passe facilement une demi-journée.

27356257_10156079068228555_6966011811472770447_o26233050_10156079081658555_1761689518665840446_o26952536_10156079068078555_8287269664316875717_o


  • Musée des Instruments de Musique (MIM)

A proximité immédiate des musées, on se promène dans le parc de Bruxelles, pris en sandwich entre le Palais Royal et le Parlement de Belgique.

huhuhuh

La BD franco-belge à l’honneur

Ah la BD franco-belge ! Que ceux qui n’ont jamais ouvert un album de Tintin, Spirou ou de Lucky Luke lèvent le doigt ! Bruxelles s’est approprié cet héritage jusqu’à devenir la capitale incontestée du 9e art. Musées, galeries, librairies de neuf et d’occasion.. la BD est partout, jusque sur les murs de la ville, aux couleurs des séries les plus emblématiques du XXe siècle.

Une visite de Bruxelles ne sera donc pas complète sans se rendre au Centre Belge de la Bande Dessinée. Un bâtiment Art Nouveau magnifique pour des expositions permanentes qui expliquent le processus de création d’un ouvrage et temporaires, sur des icônes de la BD ou des artistes en particulier.

Pour les fans, sachez qu’il y a la plus grande bibliothèque de BD du monde à l’intérieur. Si, si (les horaires d’ouverture diffèrent de ceux du musée, attention à ne pas s’y présenter trop tard) !

27173688_10156079057388555_437801250952220742_o27021846_10156079059493555_4381682279942457490_o26962486_10156079067133555_4890438169006645434_o



hhihih

Mes bonnes pioches gastronomiques

A chacun ses bonnes adresses bruxelloises, il faut dire qu’il y en a tellement ! Cuisine du monde au troquet local, pause sucrée ou repas complet, on ne sait plus où donner de la tête. Voici quelques unes de mes bonnes pioches :

  • Le Cercle des Voyageurs, 18 rue des Grands Carmes, 1000 Bruxelles (site internet)

Une adresse mythique pour tous les globe-trotteurs. Cuisine du monde, carte alléchante, déco délicieusement rétro… Se renseigner sur les privatisations fréquentes pour des évènements sur le thème du voyage, ce serait bête de passer à côté !

26233050_10156079051563555_1562801826221723209_o27024102_10156079067593555_6884924706414257891_o

  • Café Charbon, 90 rue du Marché au Charbon, 1000 Bruxelles (site internet)

Typiquement branché, une brasserie servant des produits frais et bien préparés. Une clientèle qui vient lire, travailler, ou juste passer du bon temps autour de la cuisine ouverte. Un coup de cœur pour les tartines !

27368315_10156079068753555_8558222168257810145_o26962442_10156079068503555_3231011370692469110_o

  • Dimension Latina, 96 rue du Midi, 1000 Bruxelles

A deux pas de la Grand’Place, un petit resto à l’accueil sympa comme tout (et en VO !). Saveurs sud-américaines bien relevées, on voyage le temps d’un repas. Ne pas hésiter à demander conseil lors du choix ! Je recommande fortement !

ykykyky

Tous les conseils pratiques

  • Venir à Bruxelles

Le Thalys est le moyen de transport le plus confortable pour rejoindre Bruxelles. A 1h20 de Paris, difficile de faire plus court, et plus central, que ce soit au départ et à l’arrivée. Pour rejoindre le centre ville de Bruxelles depuis la gare du Midi, prendre le tramway souterrain ligne 3 (direction Esplanade) ou 4 (direction Gare du Nord) et descendre à Bourse.

  • Se déplacer à Bruxelles

Le centre historique, aussi appelé Pentagone, contentera les plus gourmands des trekkeurs urbains pour un premier weekend dans la capitale belge. La bonne nouvelle, c’est que tout est faisable à pied ! Pour les balade dans les quartiers moins centraux, le tramway/métro est très pratique et régulier (prendre le billet aux machines automatiques).

27021634_10156079059113555_4047079082092250412_o

  • Où dormir pour un weekend ?

Bruxelles étant le siège de nombreuses institutions européennes et au cœur du Bénélux, il n’est pas étonnant de retrouver de nombreux hôtels dits « business », sans vraiment de charme mais avec tout le confort. Le prix est prohibitif en semaine, quand tous les diplomates, salariées et autres lobbyistes sont en ville, mais revu drastiquement à la baisse le weekend. Une aubaine pour les petits budgets souhaitant malgré tout séjourner dans le Pentagone.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s