Glen Coe, la nature à l’état brut

Si vous êtes en route pour les Hébrides, pour Inverness ou les confins nordiques des Highlands depuis les grandes villes du Sud de l’Ecosse, vous traverserez très certainement la vallée du Glen Coe (« Gleann Comhann » en écossais). Plus qu’une voie de passage, c’est une destination en soi. S’y arrêter plusieurs jours est le meilleur moyen d’explorer les environs, d’une majesté renversante.

18076779_10155243451773555_3414562237527727096_o

huhuh

Le Glen Coe par la route

L’A82 serpente au cœur de la vallée, et tout est fait pour que les voyageurs prennent le temps de la contemplation. En effet, de multiples points de vue aménagés sont prévus pour pouvoir s’arrêter et ainsi faire la connaissance des Three Sisters, qui dressent leurs flancs abrupts sur la gauche. En avril, la lande brûlée par le froid est rousse, contrastant avec les roches grises et sombres des hauteurs. Dès que la pluie vient, les cascades se multiplient, ainsi que les cours d’eau qu’on traverse en marchant sur les hautes herbes.

18121721_10155243453233555_7825513776364688011_o

Les voyageurs pressés qui s’en tiendront à l’itinéraire bitumé garderont en mémoire le vent mordant qui siffle dans la vallée, les formes élégantes de la gorge et le camaïeu de couleurs sombres et ocre. Un tableau remarquable, fruit du rude climat qui y règne.

huhuh

Randonnées dans la région du Glen Coe

SI l’A82 est une route de toute beauté sur ce tronçon, il sera bien dommage de ne pas chausser de bonnes chaussures pour explorer la région.

La balade la plus aisée et ma préférée parmi les plus empruntées du coin est sans aucun doute celle de la « Lost Valley » (« Vallée Perdue » en français). Son histoire mouvementée  s’est écrite au rythme des rapines : Le bétail volé y était bien souvent caché. Il faut dire que son encaissement la rend totalement invisible depuis la route principale.

Le chemin est bien entretenu et part du parking principal. D’abord boisé, et suit ensuite un cours d’eau, à flanc de gorge, avant de déboucher dans la vallée proprement dite. Au fond, les sommets enneigés rappellent que l’hiver n’est pas loin derrière nous.

18076506_10155243454198555_5045589657010697607_o18077377_10155243453658555_8369177176538751155_o

D’un point de vue pratique, il faut compter deux bonnes heures, sachant que le parcours encourage à s’arrêter pour embrasser le paysage du regard. Vous pourrez croiser quelques moutons, mais aussi des cerfs et de nombreux oiseaux. L’itinéraire détaillé est disponible à la consultation ici.

Pour varier les plaisirs, pourquoi ne pas entreprendre l’ascension du Pap of Glencoe, qui offre une vue plongeante sur la vallée, les sommets environnants et le Loch Leven ?

huhuh

Le Glen Etive, sur les pas de James Bond

Si le Glen Coe mérite sa réputation, celle-ci n’est plus à faire et les visiteurs sont parfois nombreux. Pour retrouver le calme, le Glen Etive propose quelques paysages fabuleux à deux pas d’ici. Pour s’y rendre, il faut bifurquer au milieu du Glen Coe sur une petite route (c’est fléché).

Les réalisateurs de « James Bond : Skyfall » ne se sont pas trompés en choisissant cette vallée comme toile de fond pour y installer la maison familiale de l’agent secret. La première partie de la route sans-issue est montagneuse et présente les plus beaux panoramas. La suite fait traverser une forêt (moins palpitant) avant de rejoindre le Loch Etive, tout au fond. Le calme qui y règne et la lumière d’hiver sont surnaturels.

17966379_10155243454763555_8595681719386679210_o18121997_10155243452853555_7836656059854941925_o

Pour info, j’ai croisé énormément de cerfs dans le Glen Etive : un bon spot donc pour les amateurs de faune sauvage !

huhuh

Conseils pratiques

Il n’y a pas d’hébergement au cœur de la vallée, mais les villes directement au Nord proposent de nombreuses solutions de logement. Je profite du sujet pour glisser une petite note utile : La ville directement à la sortie du Glen Coe s’appelle Glencoe, il ne faut pas confondre les deux ! Côté B&B (mes préférés !), je vous propose une superbe adresse : Park View Bed & Breakfast. Vous logerez chez John, sans chichi, à Ballachulish.

Côté repas, impossible de ne pas conseiller The Laroch, juste en face du B&B. Quelques plats traditionnels écossais savoureux à prix très raisonnable. Top !

18121528_10155243454133555_2790053472162040915_o


Une voiture est absolument nécessaire pour bouger dans la région, traversée par des bus mais qui ne sont pas pratiques pour les randonneurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s