Des marches de Bretagne à Brocéliande

L’île-et-Vilaine, côté terre. Ou l’histoire d’une escapade dans l’arrière pays breton, entre vieilles pierres bourrés de charme et rencontres avec l’Histoire. Autour de Rennes, vibrante capitale régionale, c’est tout un chapelet de châteaux et de villages ravissants qui se découvrent en prenant le temps. Car il serait bien triste de ne pas lever le pied dans ce terroir si riche.

121424030_10158716437153555_5532124719633048011_o

 

Rennes, une capitale bretonne pleine de cachet

La capitale de la région bretonne est la porte d’entrée idéale pour visiter les « marches de Bretagne ». La ville est à la fois la locomotive économique de l’île-et-Vilaine et une métropole très agréable à parcourir le temps d’une balade architecturale dans son hyper centre.

Le quartier autour de la cathédrale compte de nombreuses maisons médiévales en très bon état de conservation, notamment dans la rue du Chapitre et les ruelles adjacentes. Il faut notamment voir la fameuse façade de la maison Ti Coz aux pans de bois rouge impossible à manquer. La cathédrale, d’un style XIXe bien plus récent, vaut vraiment le détour pour son intérieur fastueux où le doré prédomine.

125175292_10158786459753555_3440731856575427168_o125003791_10158786460263555_4854020387141201006_o125147530_10158786461353555_1077279702875108948_o124909082_10158786459668555_551858676306318717_o

La carte postale de la ville est cependant située un peu plus au nord, sur le pourtour de la place du Champ Jacquet. Plusieurs belles façades un brin penchées s’épaulent les unes les autres. Puisqu’on parle de places, impossible de rater la place de la mairie ni celle du parlement de Bretagne, deux édifices impressionnants au coeur d’un quartier à angles droits très commerçant et en grande partie piéton.

125051049_10158786458063555_6661508344239804334_o125064615_10158786459223555_1681584381098959014_o125204269_10158786461073555_7188910060975218_o124863054_10158786460258555_7133823461726921748_o125182499_10158786461788555_7494266134176185348_o

 

Le pays de Bécherel

Ah Bécherel ! Classée parmi les « Petites Cités de Caractère », la bourgade s’est fait du livre une spécialité. C’est bien simple, on y trouve la plus importante concentration de librairie rapportée au nombre limité d’habitants. Un village que tout amateur de belles lettres portera dans son cœur assurément. Les autres profiteront du cachet des vénérables bâtissent du centre et de la position en hauteur du village.


  • Salon de thé charmant incorporé dans la librairie « Ulysse à l’ouest ». Carte des thés extensive et pâtisseries qui raviront les gourmands.
  • Pour les librairies, eh bien, mieux vaut flâner de l’une à l’autre. Certaines sont spécialisés, d’autres généralistes. Ambiance bouquiniste dans la plupart, et pas mal d’ouvrages sur la matière de Bretagne.

121065518_10158716440223555_3887700671592005986_o121257199_10158716443933555_4766499305136841815_o121325410_10158716441478555_8947176817554724094_o121424030_10158716442793555_6057633645417314461_o121452062_10158716442148555_4850217940932984430_o

Dans les environs de Bécherel, le paysage légèrement vallonné se compose de champs cultivés et de parcelles dans lesquelles paissent tranquillement les vaches. Un bout de campagne charmant, et qui propose un patrimoine rural à ne pas rater. En exemple, on peut citer la commune des Iffs, dont l’église Saint-Ouen vaut le coup de d’oeil. A quelques centaines de mètres seulement, le superbe château médiéval de Montmuran ouvre ses portes au public en saison. Une belle visite avec une vue imprenable sur les environs depuis le chemin de ronde du châtelet.

121513749_10158716443193555_898019133195850273_o121483305_10158716445133555_9123316391030464549_o121521705_10158716425638555_3844646535982476066_o121507656_10158716443688555_8277594644699852992_o121456308_10158716443988555_4675377351662642665_o

 

Combourg, dans l’ombre de Chateaubriand

Voilà une autre « Petite Cité de Caractère » qui mérite le déplacement ! Ce qui frappe à Combourg tout d’abord, c’est l’animation de son petit centre qui compte toutes les commerces de proximité et ça fait drôlement plaisir à voir ! Ensuite, c’est l’harmonie de l’ensemble, les pierres et le granite. Enfin, c’est bien sûr le château médiéval largement remanié selon les préceptes de Violet le Duc dont un des disciples supervisa la rénovation. Chateaubriand y passa son enfance, une époque qui l’a négativement marqué et jamais plus il n’y remit les pieds par la suite. La visite de l’édifice se fait donc au gré des extraits des « Mémoires d’outre tombe », dont le premier tome retrace ses années à Combourg.


Pour déjeuner à Combourg, je recommande chaudement la crêperie « La cour du temple », tant pour le cadre d’époque superbe que pour les saveurs des galettes. Une adresse comme j’aime.


121554725_10158716442073555_4196853877727678736_o121481081_10158716442703555_6750819914247902641_o121322341_10158716444728555_6638241920684519712_o121502538_10158716442078555_4757792791841231942_o121440602_10158716441318555_4604130128462889356_o

 

Dol-de-Bretagne, l’injustement oubliée

Dol-de-Bretagne était une ville d’importance majeure au Moyen-Âge. Par exemple, c’est ici que l’évêque avait sa chaire. Bref, le rayonnement de la municipalité était sans rivale dans les environs. Que les choses ont bien changé, bien entendu, mais Dol-de-Bretagne a conservé un patrimoine de premier plan de son époque faste. La cathédrale est impressionnante par ses dimensions et j’en ai aimé l’intérieur bicolore et les volumes. Dans les rues alentours, nombre de belles façades sont toujours visibles, notamment dans les rues Ceinte, Lejamptel et des Stuart.

125191854_10158786273833555_3576833463892510684_o124906797_10158786274463555_5037721881291282456_o125094384_10158786272368555_1044494977671795988_o124946455_10158786271773555_8619847509564508125_o124942439_10158786271283555_8122762726009628623_o

C’est un bon en arrière dans le temps qui s’amorce dès qu’on quitte la ville. Dans le lieu dit du Champ Dolent, c’est le menhir du même nom, franchement énorme, qu’on vient admirer. Et, quelques kilomètres plus loin dans la forêt domaniale du Tronchet, on va à la rencontre des fées et des vestiges d’une galerie couverte du néolithique qui servait de nécropole et de lieu de cérémonie. Un lieu un peu mystique.

 

La forêt de Brocéliande et ses légendes

Marcher sur les pas de Merlin, de la fée Viviane, des chevaliers de la table ronde… Une bonne partie de folklore celte et des légendes du Moyen-Âge proviennent de cette terre vallonnée et arborée qu’on nommait Brocéliande. Aujourd’hui, le territoire est partagé en plusieurs communes autour de Paimpont.

Les sites qui nourrissent la légende sont bien souvent des vestiges archéologiques du néolithique auquel ont été greffé les contes arthuriens au fil des siècles. Parmi les incontournables, citons le tombeau de Merlin (la balade se poursuivant jusqu’à la fontaine de jouvence), la tombe des géants ou encore l’hotié de Viviane (avec un jolie point de vue sur la forêt).

125308158_10158791079903555_1259972621002058580_o125254686_10158791079823555_7276989880079399205_o124978088_10158791079923555_3537251183239218963_o125325614_10158791081543555_1690846232554634298_o125456748_10158791081878555_8775337980263759439_o

Il y a ensuite nombre d’arbres remarquables : j’ai été salué le chêne des Hindrés, ainsi que le chêne à Guillotin, tous deux âgés de plus de 500 ans…

125019739_10158791081498555_5804146621241836717_o125288776_10158791079218555_163212401565953106_o

Côté villages, plusieurs belles surprises, à commencer par Paimpont, forcément assez touristique mais avec du cachet aux abords de l’abbaye. L’étang juste à côté et la lisière de la forêt comme voisin, voilà un cadre bucolique qui invite à la pause.


Accueil adorable et bonnes galettes à la crêperie du Porche. Entre deux balades en forêt, l’adresse est bonne à retenir !


125304786_10158791079403555_880616465666383976_o125258881_10158791080243555_8794503058038163060_o125260092_10158791105563555_7861782329814056950_o125094318_10158791078598555_2209350635413719076_o125322217_10158791077948555_2614827970647119158_o

Ensuite, je conseille de faire une infidélité à l’Ile-et-Vilaine pour explorer la partie sud-ouest de la forêt de Brocéliande. C’est même dans cette région que se trouvent deux des lieux les plus emblématiques de la légende arthurienne en Bretagne. Tout d’abord, l’église du Graal à Trehorenteuc, donc les vitraux et mosaïques des années 50 mélangent avec beaucoup d’espièglerie les motifs païens et chrétiens. L’église devait être détruite, et l’abbé de l’époque lui a littéralement redonné vie en la transformant en étape de pèlerinage obligatoire pour les amateurs de contes celtes !

125282647_10158791078803555_5552736684600840118_o125085459_10158791082333555_1621071500265163016_o125358530_10158791078788555_351773584367426297_o

Depuis Trehorenteuc toujours, on rejoint par un chemin bien balisé le « Val sans Retour ». Le site naturel est étonnant, avec une moitié de parcours sur les hauteurs et l’autre dans le fond de la vallée. Les écosystèmes et la flore y sont radicalement différents, tout comme l’atmosphère. Mais ce qui draine les visiteurs ici, c’est surtout la légende de Morgane, la fée parenté du roi Arthur et qui, pour se venger de son amant infidèle, le transforme en pierre ainsi que sa rivale. Il y a également un étang plein de fées et un arbre d’or. Alors si vous vous aventurez là, prenez garde !

125262867_10158791085163555_6588201347026169118_o125256799_10158791085613555_448735150580733119_o125410168_10158791085978555_3676930903476393408_o125406606_10158791084613555_6420968009249765067_o125339845_10158791086348555_3593081631886346227_o

 

Dinan, un pas de côté dans les Côtes d’Armor

Dinan est une cité fortifiée bourrée de cachet tout au fond du Val de Rance. Son architecture en granite rappelera forcément Saint Malo, finalement pas si loin. Mais Dinan cultive son authenticité et c’est bien une bourgade ayant savamment dosé le cocktail entre tourisme et activité locale qu’on découvre au gré des ruelles du vieux centre. Parmi les balades incontournables, citons par exemple la rue de l’Horloge et les impasses qui s’en détachent, bordées de jolies maisons à pans de bois. Beaucoup de charme également dans la rue du Jerzual, qui descend en direction de la Rance en contrebas.

125028787_10158791164918555_1629667808159287425_o125242119_10158791163078555_1017264141443124324_o125275522_10158791164253555_2243567857090937592_o121509717_10158716439028555_9085516096279790475_o121328683_10158716443363555_6541198000880330459_o

La Rance justement, et le petit port fluvial de Dinan… Un lieu plein de charme, avec ses terrasses ombragées, son ambiance canotage et sa base de mise à l’eau des kayaks. On se promène avec plaisir sur les quais.

121464499_10158716442803555_2843931906414998994_o121577931_10158716446038555_5527422749231829774_o125244939_10158791164393555_3068484207850531164_o

Les amateurs de beau patrimoine seront servis par ailleurs à Dinan. La basilique Saint Sauveur étonne par ses dimensions et ses beaux autels. Le château de Dinan dont la visite est précédée d’une passionnante introduction commentée par un guide vaut le détour. Quant à la balade sur les remparts de la ville, par exemple au niveau du bastion Mercoeur, c’est un incontournable également pour admirer la ville d’en haut.

121492954_10158716442618555_3287980649379622292_o121481989_10158716445588555_1097558779357582250_o121004625_10158716439858555_4185781081542250575_o121224474_10158716441208555_6173051462975866482_o125488311_10158791181243555_2251311031709116313_o


Où déjeuner à Dinan ? En saison, c’est toujours une bonne idée de déguster des moules. Cocottes copieusement remplies à la moulerie « La Lycorne ». En plus, le cadre est sympa !


Dans les environs immédiats de Dinan, je ne peux que recommander de faire un stop à Lehon, adorable petit village en pierre au milieu duquel trône une abbaye magnifique. Le cloitre bucolique à souhait accueille à présent des expositions en libre accès. Un lieu très agréable, où il fait bon flâner avant ou après la visite de l’église abbatiale attenante.

125181386_10158786271493555_8325328941847890374_o125215352_10158786272948555_5569669076158940252_o125209297_10158786272988555_3000981197458692124_o125008013_10158786272983555_4386514400229401935_o

 

Evasion dans les jardins de la Ballue

Attention, petite pépite ! Les jardins du château privé de la Ballue, oeuvre de trois jardiniers à l’année, sont une invitation au voyage et à la rêverie. Les jardins sont agencés autour du château de style classique. J’ai eu un gros coup de coeur pour les compositions contemporaines du jardin d’inspiration Italienne : parterres, fontaines, bosquets mystérieux… Les jardins classiques offrent ensuite une perspective intéressante sur le château et la partie en contrebas est aujourd’hui dévolue aux oiseaux de basse cour. Un vrai coup de coeur confidentiel !

124919634_10158786212653555_3479978015608980164_o125134567_10158786213318555_7706789011419063807_o124678634_10158786213578555_165894914825668292_o124983507_10158786211728555_2077658138533121927_o124452281_10158786213458555_5048384141001548104_o

 

Le château médiéval de Fougère

Du haut du donjon, le visiteur embrasse 1000 ans d’histoire d’un simple regard. Forteresse médiévale hors norme par sa taille d’une part et par son état de conservation exceptionnel d’autre part, le château de Fougère est un incontournable des « marches de Bretagne ». La Normandie anglaise n’était pas loin, la France également, et la ville était un des points importants du dispositif de défense du duché de Bretagne. La visite guidée, passionnante, vous dira tout de ce château, des deux donjons aux tours, de la barbacane aux remparts. De là haut, les points de vue sur la ville sont par ailleurs très photogéniques. Bref, un patrimoine XXL pour une ville dynamique !

125094390_10158786214793555_4032928126398950947_o124969158_10158786213913555_1940036632796388439_o124865673_10158786213993555_9016606053306831308_o124764350_10158786215003555_8069868196415316325_o124844988_10158786211868555_6784219488523350123_o


Bonne expérience lors d’un déjeuner aux pieds des remparts à la crêperie de la Duchesse Anne. Accueil vraiment très sympa.


Une Bretagne plus secrète, avec ses forêts mystérieuses et ses villages de caractères… voilà ce qui attendra le visiteur curieux qui optera pour l’Île-et-Vilaine plutôt que pour les côtes découpées si célèbres de la région. Il sera récompensé par un accueil chaleureux et franc, un patrimoine de premier plan et bien souvent plus que millénaire et une gastronomie, comme partout en Bretagne, délicieuse. Loin de la foule, près du coeur : voilà la recette pour des vacances au vert réussies.

 

# TOUS MES ARTICLES SUR LA BRETAGNE, CLIQUEZ ICI #

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s