Les Côtes d’Armor, côté mer

Entre la Bretagne et moi, c’est une affaire de saison. En hiver, j’y retourne avec joie pour prendre un bon bol d’air frais et profiter des plus beaux paysages de la région sans les foules estivales. Les Côtes d’Armor, entre Paimpol et Trébeurden, sont mondialement connues pour la célèbre Côte de Granit Rose. Pourtant, les environs valent également le détour et mes quelques jours sur place n’ont pas été suffisants pour en explorer toutes les merveilles. Entre rudes paysages marins et villes de charme, voici le récit de mon road-trip dans les Côtes d’Armor hors-saison.

49805572_10156945270168555_3754555484112158720_o

côte de granit rose

La célèbre Côte de Granit Rose

De Perros-Guirec à Trébeurden, les chaos rocheux dégringolent dans la mer. Leurs teintes, du brun à l’ocre sous la lumière bleue de l’hiver, font toute la célébrité de la bien-nommée Côte de Granit Rose. Le chemin des douaniers, aujourd’hui GR 34, est l’occasion de superbes balades iodées en bord de mer. Les environs du petit port de Ploumanac’h présentent les paysages les plus emblématiques du coin. Au pied du Mean Ruz, le phare préféré des photographes de passage, le paysage tourmenté fascine les visiteurs.

49509411_10156945279443555_8066272585630875648_o50291315_10156945272708555_8204649628679798784_o49948765_10156945277343555_1226035574700244992_o49425960_10156945287783555_5195974932743323648_o49246573_10156945294778555_3220199275463966720_o

Un peu plus loin, la presqu’île Renote propose un point de vue alternatif sur la Côte de Granit Rose. Le chemin côtier qui en fait le tour est une des balades préférées des locaux. A marée basse, les bateaux gisant sur le flanc au milieu des blocs de granit constituent un tableau immanquable. Quelques maisons s’intègrent au paysage, cachées par de grands pins tortueux. La presqu’île Renote est un endroit paisible que j’ai apprécié.

49344366_10156945273308555_209464416859586560_o49645531_10156945271073555_3060990678956769280_o49739342_10156945269588555_4727329915542700032_o49764900_10156945283798555_7046430415057321984_o49750993_10156945297993555_9184428962791555072_o49771551_10156945281138555_8406512318497685504_o

Dans le prolongement, on découvre une à une les plages de la commune de Trégastel. Les blocs de granit disséminés ça-et-là ont des formes d’animaux. Très courue en saison, la cité balnéaire retrouve le calme au cœur de l’hiver. Enfin, on arrive sur l’île Grande, dont la pointe de Castel Erek, tout au Nord, est un bout du monde comme je les aime. On est alors sur la commune de Trébeurden, tout au bout de la Côte de Granit Rose.

49803027_10156945269648555_926323956397375488_o49739320_10156945297478555_839720506423771136_o49449287_10156945294268555_6316157714128961536_o


Bonnes adresses pour explorer la Côte de Granit Rose

  • Côté hébergement, j’ai opté pour une adorable maison d’hôtes dans les terres, à la sortie de Lannion : Breizh A-Gevret. Accès rapide à la côte et proximité d’une grande ville pour sortir au restaurant.
  • Sur Lannion justement, excellentes galettes à déguster à la crêperie du Moulin Vert. Grand parking à proximité et situation dans le centre ville historique.

côte d’ajoncs

La Côte d’Ajoncs

A une vingtaine de kilomètres de la Côte de Granit Rose, la Côte d’Ajoncs ne manque elle non plus pas d’attrait. Si les blocs granitiques n’ont pas ici de teinte rosée d’origine volcanique, le bord de mer n’en demeure pas moins sublime.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour les environs de Plougrescant. Le centre bourg aux nombreuses maisons de pierre mérite le détour, avant de filer à Castel Meur. Une curieuse maison privée enchâssée entre deux rochers monte la garde. Tout de suite à gauche, le site du Gouffre est vertigineux : les parois de roche tombent en à-pic dans la mer qui s’engouffre dans une brèche. Par gros temps, le spectacle doit être grandiose !


Attention, aucun restaurant ouvert sur la presqu’île en hiver ! Mieux vaut prévoir de quoi grignoter face à la mer…


49439039_10156945271133555_6967950135514890240_o49766459_10156945269208555_1972860375212752896_o50020079_10156945286133555_3843309235232309248_o49864695_10156945293408555_1694137527646027776_o49851990_10156945292198555_1020958037436792832_o

île de bréhat

L’île de Bréhat

Au large de Paimpol, l’île de Bréhat offre une échappée loin du vacarme du continent. Ici, pas de voiture, ni vraiment de route. Plutôt des allées et des chemins qui sillonnent un paysage de landes, d’exploitations agricoles à taille humaine et de belles maisons en pierre. Bréhat est en fait constituée de deux îles reliées par un pont conçu par Vauban.

Sur l’île Sud, où se concentre la plupart des constructions, Bréhat s’amuse à brouiller les cartes : aux paysages marins typiquement bretons répond une végétation méditerranéenne qui s’épanouit grâce au microclimat local. Sur l’île Nord, le décor se fait plus rude, entre landes balayées par les vents et côte rocailleuse. Le Phare du Paon guide les bateaux au loin, perché sur un chaos granitique splendide. La balade sur le sentier côtier rappelle les paysages d’outre-Manche. Un dépaysement dont on profite seul ou presque hors-saison…


Traversée en bateau assurée par les Vedettes de Bréhat depuis l’embarcadère de l’Arcouest, à côté de Paimpol. Se renseigner pour les horaires et guetter la météo pour prévoir au mieux sa journée sur place !


49731917_10156945278388555_1242133133600489472_o50003258_10156945298208555_5749527471951183872_o49620964_10156945267583555_2312871740373467136_o49896701_10156945283368555_8113870456882200576_o49749294_10156945272548555_249630113493155840_o49794551_10156945277253555_7101371615232917504_o

saint brieuc

Sur la route de Saint Brieuc par les terres

Voir la mer était le mot d’ordre de cette escapade bretonne. Son objectif : faire le plein d’air iodé et d’embruns dans certains des sites les plus célèbres de la région. Dans les Côtes d’Armor pourtant, la Bretagne de l’intérieur ne débute qu’à quelques kilomètres du bord de mer. En voiture et sur les petites routes de campagne, il est possible de l’effleurer, avant, bientôt j’espère, de lui consacrer un séjour à part entière.

En quittant Trégastel par les terres, je me suis d’abord arrêté devant le Menhir de Saint-Uzec, un des plus beaux exemples de menhirs christianisés qui soit. Imposant. J’ai ensuite filé dans la région historique du Trégor. Les alentours sont riches en patrimoine culturel mais hors-saison, seuls quelques sites sont ouverts à la visite. Le château de la Roche-Jagu surplombe un méandre du Trieux. J’ai aimé la puissance évocatrice de ses murs en pierre et son excellent état actuel. En saison, les jardins sont une merveille m’a-t-on dit… Un autre petit détour et j’arrive bien vite au charmant village de la Roche-Derrien.

49613420_10156945296473555_581085074871549952_o50326170_10156945276408555_7961769833681387520_o49693349_10156945280733555_4140702172490760192_o50108035_10156945293368555_162911472496672768_o49643114_10156945284908555_1240953860135059456_o

Enfin dans la ville de Tréguier, capitale de la région, les magnifiques bâtisses moyenâgeuses témoignent de l’essor du Trégor par le passé. Le centre-ville présente une unité architecturale superbe, avec en son centre une cathédrale parmi les plus belles de Bretagne. Tréguier mérite son label « Petite Cité de Caractère », elle ne manque franchement pas de cachet !

49414041_10156945282483555_6348532125339222016_o49897790_10156945284693555_6855189802132701184_o49947063_10156945285448555_1365848189093019648_o50006596_10156945270878555_2693512937808592896_o49617559_10156945296553555_5199794417094885376_o

Le tronçon de route suivant est plus long, mais l’objectif étant de quitter la Bretagne par Saint-Brieuc, je recommande des stops à Paimpol (superbe abbaye de Beauport) ainsi que dans la ville très étalée géographiquement de Plouha. On est ici à l’Ouest de la fameuse baie de Saint-Brieuc. Dans le village, j’ai apprécié la visite de la chapelle Kermaria An Iskuit aux peintures pluri-centenaires. Enfin, les falaises sont vertigineuses à Plouha (les plus hautes de Bretagne !), la vue plus de cent mètres au-dessus de la mer est mémorable.


A Paimpol, plusieurs restaurants servent de délicieux fruits de mer sur le port. En pleine saison des coquilles Saint-Jacques, j’ai pu me régaler le temps d’un réveillon de Nouvel An au Quai Ouest. Une adresse simple à l’accueil authentique, chaudement recommandée !


49771609_10156945284268555_8788309575100006400_o50063292_10156945295928555_7907151490492399616_o49810357_10156945296998555_1394883684137435136_o50240816_10156945298743555_7681714923482644480_o

Un dernier tableau maritime pour cette escapade hivernale.

côtes d’armor


# TOUS MES ARTICLES SUR LA BRETAGNE SONT A RETROUVER ICI #


 

2 réflexions sur “Les Côtes d’Armor, côté mer

Répondre à tojraf Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s