Weekend à Arras

Un beau soleil d’hiver m’a accompagné à Arras, à l’occasion d’un weekend dans cette petite ville des Flandres méridionales. L’occasion de découvrir un patrimoine architectural de premier plan, une histoire riche quoique tourmentée et de goûter à l’accueil sympathique des habitants. Bref, autant de bonnes raisons de s’octroyer quelques jours dans le Pas-de-Calais. Et si le cœur vous en dit, voici une petite sélection de lieux à ne pas rater lors de votre passage à Arras !

16300277_10154959445803555_583093393487698018_o

espace

Arras, d’une place à l’autre

Toute visite d’Arras se doit de commencer par son centre-ville historique. Les nombreuses façades de style flamand sont le fruit d’un travail de reconstruction titanesque suite aux bombardements de la Première Guerre Mondiale. Il faut savoir qu’Arras n’était située qu’à quelques kilomètres de la ligne de front…

16299854_10154959442088555_639661989240705554_o

Le meilleur endroit pour admirer leur architecture caractéristique est sans aucun doute la Grand’Place. Elle impressionne à la fois par sa taille et pas la cohérence visuelle des bâtisses qui la bordent. Un ensemble harmonieux qui pâtit néanmoins de la reconversion du centre de la place en parking.

16179557_10154959445283555_6007674025742450719_o

En empruntant la Rue de la Taillerie, on débouche après quelques mètres sur une seconde place plus petite : La Place des Héros. Si la cinquantaine de façades est à nouveau d’une remarquable homogénéité architecturale, tous les yeux se tournent immanquablement vers l’hôtel de ville et son beffroi classé à l’UNESCO (au même titre que plusieurs autres dans la région). Il culmine tout de même à 75 mètres de hauteur ! Mieux vaut éviter les heures de marché alimentaire pour les photos…

16179352_10154959441093555_4991055686452444054_o

espace

Prendre de la hauteur

J’aime prendre de la hauteur pour mieux comprendre l’organisation spatiale des villes que je visite. Aussi, je n’ai pas hésité une seconde avant de monter au sommet du beffroi pour y admirer la vue à 360° sur les environs. Avec le pâle soleil de janvier et la brume de froid, l’ambiance est franchement chouette, surtout qu’il est possible de s’approcher très près des horloges gigantesques et du carillon, lové sous une charpente en bois. Si l’hôtel de ville ne se visite pas, on a quand même accès au hall d’entrée qui présente de jolies voûtes, sous lesquelles reposent les Géants de la ville. J’en avais déjà croisé à Douai, rappelez-vous…

16179153_10154959444958555_4973516316046052564_o16178783_10154959451023555_1419895138258757974_o

espace

Visite des « boves »

Si la Place des Héros impressionne, le plus étonnant reste l’immense réseau de galeries souterraines sur 3 niveaux, jusqu’à atteindre 12 mètre de profondeur sous la ville. Carrières de craie au Moyen-Âge, l’exploitation de ce qu’on appelle les « boves » fut arrêtée pour éviter les risques d’éboulement. Les souterrains de la ville eurent ensuite plusieurs vies : tactique militaire pour les armées britanniques pendant la Première Guerre Mondiale, lieu caché de la Résistance, et aujourd’hui caves pour les habitants ! La visite, à classer parmi les lieux insolites du patrimoine français, s’organise via l’office du tourisme et vaut franchement le coup.

16252104_10154959443698555_2236999342424552398_o

Autre lieu à voir directement à la sortie d’Arras : la Carrière Wellington et sa scénographie consacrée à la Première Guerre Mondiale. Malheureusement, le site était fermé lors de ma visite en Janvier.

espace

Le complexe de Saint-Vaast

Saint-Vaast est le patron de la ville d’Arras. Aussi, il n’est pas étonnant que la cathédrale de la ville, tout comme l’abbaye attenante, porte son nom. Il se dégage quelque chose de cet ensemble, indubitablement, et l’ambiance hivernale y rajoute un peu plus plus de charme encore.

La cathédrale impressionne par ses dimensions (100m de long, plus de 30m de haut !) et son style qui rappelle les temples gréco-romains. Une architecture à la mode au XVIIIe siècle, et qui témoigne de la relative jeunesse de l’édifice. On entre curieusement par l’abside, avant de découvrir quelques belles statues dans la nef.

16252341_10154959448368555_6235528545747744650_o16178681_10154959445983555_2214722230812501449_o16300108_10154959457698555_5105993816955073315_o

L’abbaye Saint-Vaast, juste à côté, a perdu son rôle religieux. Transformée en Musée des Beaux-Arts, elle ouvre désormais ses portes au public. On y vient voir la très belles collection d’art médiéval au rez-de-chaussée ainsi que les nombreuses peintures intelligemment agencées sur deux étages. Un beau musée !

16251929_10154959449743555_6377757859879768223_o16179532_10154959448203555_4687759462714067708_o16252400_10154959446748555_404289523162264272_o

espace

Les bords de Scarpe

Si elle ne s’invite pas dans le centre historique, il y a pourtant bien une rivière qui coule à Arras : la Scarpe. Ce petit cours d’eau tranquille, au Nord de la ville, est un véritable refuge pour tout un tas d’oiseau marins (mouettes et cormorans) et de canards. Les quartiers neufs de part et d’autres s’intègrent plutôt bien dans le paysage, brumeux et gelé. Une vraie bonne surprise que ce quartier où il semble bon vivre !

16251903_10154959452863555_948347335487448412_o

En se baladant sur les bords de Scarpe, on finit par atteindre Cité Nature. Cet ancien bâtiment industriel a été reconverti en musée de l’agriculture sous la baguette de l’architecte Jean Nouvel. C’est une vraie réussite, tant le lieu mélange héritage et dernières tendances. La légitimité d’un tel musée à Arras est indiscutable, vu que la ville compte plusieurs implantations de grands groupes agroalimentaires. Les gourmands retiendront qu’Haagen Dazs y a par exemple implanté son usine européenne.

La muséographie d’adresse à un jeune public, mais tout le monde y redécouvrira les fruits et légumes, les plantes, le cycle de l’eau ou encore l’évolution des techniques agricoles.

16299598_10154959449968555_7453809057851278373_o16179803_10154959451998555_2675838584718832042_o16252160_10154959453948555_567911228717474892_o

espace

Les lieux de mémoire autour d’Arras

Les lieux de mémoire et les cimetières militaires du Pas-de-Calais sont des lieux émouvants, de pèlerinage pour les familles du Commonwealth ayant perdu des aïeux pendant la Grande Guerre et de mémoire pour tous les autres.

On peut tout d’abord se rendre à Vimy, pour voir l’imposant Monument aux Morts. La vue est dégagée sur la plaine de Lens, les deux tours de pierre croate, symbolisant la France et le Canada, culminent à 40m tout de même, et les arbres aux alentours ont tous été plantés par des soldats canadiens.

Direction enfin Notre-Dame de Lorette, cimetière militaire où reposent plus de 45000 soldats tombés au front. Au milieu des croix blanches, il ne faut pas rater l’ascension de la tour lanterne, sorte de phare commémoratif avec, au sommet, une chapelle ardente pour le recueillement.

465607_10151259262313555_905607499_o

e

Arras, conseils pratiques

  • Où dormir ? J’ai passé une nuit au calme à l’Hôtel Ibis des Places, idéalement situé à deux pas de la Place des Héros.
  • Où manger / où prendre un verre ? Je suis tombé sur un petit café/resto où l’accueil chaleureux et authentique de la propriétaire donne l’envie de revenir : le Café Georget. A retrouver directement sur la Place des Héros. Une adresse d’habitués, comme en atteste la Voix du Nord !

 


Pour poursuivre la découverte du Nord Pas-de-Calais

  • Weekend à Douai : Le beffroi, le fabuleux musée de la Chartreuse, les mines de Lewarde.
  • Weekend à Lille : La Grand Place, les musées et les boutiques du Vieux Lille, la Piscine de Roubaix.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s