Un séjour hivernal à Paris

Paris en hiver, quelle excellente idée ! La ville n’est jamais aussi belle que vidée de ses touristes. On se surprend à retrouver une vie de quartier, on prend son temps dans les cafés et les passages couverts ou dans un musée méconnu. Je vous livre certains de mes coups de cœur dans la capitale, en espérant que les idées de visite proposées ci-dessous inspireront vos prochains séjours.

# Paris se visite en toute saison, aussi je vous propose dans cet article mes bons plans pour l’hiver. Pour un séjour aux beaux jours, l’article « Paris aux beaux jours » sera plus approprié. Bien entendu, il n’y a pas de règle et les coups de cœur des deux articles peuvent être combinés à l’envie ! #

28471755_10156187996148555_2549825193467969536_o

 

Embrasser Paris vu d’en-haut

La vue sur les toits de Paris, au milieu desquels percent les plus emblématiques monuments de la capitale, voilà une expérience à vivre au moins une fois lors qu’un passage à Paris. En plus des quelques idées dans mon article estival, voici plusieurs lieux où j’aime me rendre l’hiver.

Le premier est pris d’assaut par les touristes aux beaux jours, mais retrouve un calme relatif quand le vent mordant y refroidit les aventuriers qui y montent malgré tout : les tours de Notre-Dame ! Au milieu des cloches, côte-à-côte avec les gargouilles, c’est le Paris médiéval qui est à nos pieds, avec en vue la plupart des quartiers et monuments parisiens, du fait de l’emplacement très central de la cathédrale.

28379703_10156187994183555_1332709922244132864_o28379603_10156187994108555_6748376499511885824_o

Aux moments des fêtes de fin d’année, les vitrines des Grands Magasins sont décorées et animées par les plus fameux créateurs, pour le bonheur des petits (et des plus grands). Peu de parisiens savent en revanche que les Galeries Lafayette tout comme le Printemps possèdent une terrasse offrant une vue sympa sur Paris. A faire en passant.

24132090_10155920031303555_3180257605317137935_o24210168_10155920031358555_6869330997741812940_o

 

Explorer les passages couverts

Paris est une ville de grands boulevards grâce à Haussmann. C’est encore une ville de ruelles tortueuses dans certains quartiers de l’hyper-centre. Mais ce qu’on oublie souvent, ce sont les passages couverts, nombreux et tous différents. Chics comme la Galerie Vivienne, populaires comme le passage des Panoramas, clinquants ou vétustes, ils se découvre au gré des balades urbaines. Mon petit préféré est probablement le passage du Grand Cerf de 1825, non loin de la rue Montorgueil.

Voici quelques photos argentiques de ma collection parisienne…

30261525_10156290479053555_2384335181520568320_o30264951_10156290478053555_8560244827407515648_o30412620_10156290477853555_2564532235231297536_o

 

Percer l’intimité des hôtels particuliers

Ils sont un des secrets les mieux gardés de la capitale : les hôtels particuliers cachent nombre de trésors derrières leurs hauts murs, en témoin de l’Histoire de la ville de Paris. Construits entre la fin du Moyen-Âge et le XIXe siècle, ils sont objets de fantasme pour les férus d’Art et d’Histoire. Entre musées et architecture, je vous propose une plongée culturelle loin des sentiers battus !

La famille des Camondo était l’une des plus riches d’Europe au XIXe siècle. Banquiers originaires de Turquie, les deux frères Camondo installent le siège de leur institution familiale à Paris. L’hôtel particulier fut considérablement rénové car les propriétaires aimaient le charme néo-classique de Versailles. L’objectif de l’architecte René Sergent était de créer un Petit Trianon parisien, pari remporté haut-la-main ! A l’intérieur, tout est figé comme l’avaient laissé les propriétaires à l’époque. L’immersion dans l’intimité de cette grande famille est totale.

18671762_1881183732122550_4251671410338122310_o18595611_1881183685455888_7795075611496703929_o18595620_1881183798789210_1415234983353511401_o

Le quartier de la Nouvelle Athènes était prisé des artistes du XIXe siècle. Les parents du peintre Gustave Moreau, maître du symbolisme, lui achetèrent une belle maison-atelier qu’ils agrandirent et rénovèrent. Si les salles à vivre ont tout le cachet suranné de l’époque, le clou du spectacle reste l’étage, où sont exposées la plupart des œuvres et croquis de l’artiste. Quelle luminosité, quel charme du parquet qui grince !

17390758_1851892378385019_2496298197413642070_o17389161_1851892425051681_4628720907801466840_o17434851_1851892838384973_6372514451315212197_o

 

Succomber au charme du Jardin des Plantes.

Le Museum d’Histoire Naturelle compte parmi les endroits que je chéris à Paris : parquets grinçants, verrières ouvrant sur le jardin des Plantes, et splendides collections patiemment constituées au fil des siècles. Gros coup de cœur pour la Galerie de Paléontologie et son ambiance d’un autre temps. Les serres sont magnifiques et les animaux empaillés de la Grande Galerie de l’Évolution finiront de mettre tout le monde d’accord. J’y reviens encore et encore, et plus encore en hiver, lorsque l’ambiance froide colle à merveille aux lieux.

21083219_1928957994011790_7620961052955139432_o27912559_10156135820493555_6363180702526733610_o

 

Aller au spectacle

Pour les amateurs de musique et de spectacles, Paris rimera avec « paradis ». Il y a tout un tas de salles produisant tout un tas de performances, et ce tout le long de l’année. Je reviens sur quel qu’unes de mes meilleures expériences.

Incontournable pour les mélomanes, la Philharmonie de Paris, inaugurée en 2015 seulement, l’est aussi pour tous les amateurs d’architecture et de photographie. La salle Pierre Boulez de 2400 places est de toute beauté. Si les yeux sont comblés, les oreilles ne sont pas en reste, l’acoustique est merveilleuse.

14991314_1788361648071426_295463252352669621_o

Retour sous l’époque Haussmann à l’opéra Garnier. Dans le plus pur style de l’époque, le bâtiment est un des monument phare de la capitale. Mais le mieux reste d’y voir un spectacle. Une occasion d’admirer les salons, les couloirs et la grande salle, où contraste la fresque sommitale de Marc Chagall.

24297466_10155920021033555_7620149890449463421_o

 

Voir Paris sous la neige

Les flocons tombent et recouvrent la capitale d’un fin duvet blanc. Les badauds se font rares, la circulation moins pressante. Lorsqu’il neige, il me prend des envies de balade, et j’emmène alors mon appareil photo argentique avec moi. Sur la pellicule, il me semble que la texture des flocons est bien mieux retranscrite qu’avec un capteur numérique. Palpable, à l’inverse de l’atmosphère unique qui règne alors dans les rues.

Capturer les flocons et leur texture quasi cotonneuse requiert un matériel non moins palpable. Le choix de l’argentique fut évident ici.

30709534_2038276159746639_2938048172116672512_o30716150_2038276256413296_391641510623313920_o30725844_2038276299746625_5206577398815916032_o

 


Quelques adresses « coups de coeur »

  • Pour se réchauffer, rien de tel qu’une tasse d’or noir chez Terres de Café. Plusieurs adresses sur Paris, notamment rue des Blancs Manteaux, dans le 4e. Vente à emporter également.
  • Une belle adresse pour un brunch copieux sur le thème des oeufs : chez Bénédict, dans le 4e arrondissement toujours. Venir impérativement dès l’ouverture pour avoir une place, l’adresse est bien connue dans le quartier !
  • Une adresse originale que Marcel, ce restaurant qui ose le grand écart entre esprit bobo-chic et cuisine indienne. La localisation sur le canal Saint-Martin est forcément un gros plus, et s’y rendre est une bonne excuse pour visiter le quartier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s