Au cœur du Bassin d’Arcachon

Je vais vous parler d’un secret bien gardé : loin de l’agitation d’Arcachon et des principales curiosités du coin, le cœur du Bassin d’Arcachon offre aux curieux une palette de paysages unique. Un écrin de vert et d’eau (douce et salée !) où la nature a gardé le dessus sur le tourisme balnéaire. Les petites villes du pourtour perpétuent la tradition ostréicole chère au Bassin, tandis que le delta de la Leyre abrite nombre d’oiseaux migrateurs. Bienvenue dans l’autre Bassin, hors des sentiers battus.

# Photos à l’argentique, comme un air de simplicité (vive la Portra !) #

19243081_10155433831868555_6564244610208783587_o

 

La tradition ostréicole du Bassin d’Arcachon

Quelle autre ville que Gujan-Mestras peut se targuer de posséder 7 ports ? Tous dévolus en partie à la culture de l’huître, ils s’alignent le long du pourtour Sud du Bassin. Si j’ai un petit faible pour le port de Meyran, tout en longueur le long de l’Estey, et celui de la Hume, avec la plage délicieusement déserte hors-saison, c’est bien le port de Larros qui est incontournable.

19400610_10155433840793555_8288380425202093935_o

Outre les cabanes ostréicoles, aux terrasses desquelles on s’installe aux beaux jours pour déguster les huîtres élevées sur le Bassin, il est possible de voir les bassins où grandissent les « naissains », les bébés huîtres si vous préférez. Pour tout connaître de leur élevage, rendez-vous à la Maison de l’Huître, très didactique. Bien aménagée et partiellement piétonne, la balade le long des bateaux est agréable lorsque la mer est haute et l’anse remplie d’eau. Au bout de la digue, il n’y a plus qu’une croix tournée vers la mer. Le clapotis de l’eau m’emporte, une plate ostréicole sort en mer. On est bien.

19250392_10155433843228555_2101322398746308084_o



À noter que si Gujan-Mestras peut être considéré comme la capitale de l’Huître du Bassin d’Arcachon, le port de la Teste, sur la commune éponyme et voisine, est également intéressant à cet égard.

 

Le Delta de la Leyre

Mentionnons tout d’abord les petits ports situés directement dans le delta, en commençant par mon coup de cœur : Biganos. L’alignement de cabanes colorées, le cadre champêtre en bord de rivière et la nature verdoyante à proximité immédiate en font une halte parfaite pour un pique-nique.

À Audenge, un peu plus loin,  on retrouve également de croquignolettes maisons de toutes les couleurs sur le port. Mais on y vient surtout pour se balader dans le Domaine de Certes-Graveyron, refuge pour de nombreux oiseaux migrateurs (hérons, canards, oies…). Les curieux bassins rectangulaires rappellent que la pisciculture était une activité importante dans ces eaux forcément riches.

19238190_10155433843778555_2257938123611459357_o

Je vois déjà les amateurs de faune sauvage intéressés, eh bien sachez que ce n’est pas tout ! La commune du Teich abrite une des plus grandes réserves ornithologiques de France !  Plus de 300 espèces observables selon les saisons attendent les amateurs de nature et de photo animalière.

C’est également depuis le Teich que peut s’organiser la descente de la Leyre en kayak. La Leyre est surnommée ici « la petite amazone », en raison de sa toison de verdure. Il n’est pas nécessaire d’être un pro de la pagaie pour en profiter : le courant est tranquille tout du long. Si certains partiront sur une aventure de plusieurs jours, je ne me lasse pas de faire et refaire l’itinéraire à la journée depuis Salles. C’est à chaque fois un dépaysement total.



 

Andernos, la belle au fond du Bassin

À Andernos, le visage du front de mer change au gré des marées. La mer se retire loin à marée basse, dévoilant une plage qui ne semble plus finir. À marée haute en revanche, la ville retrouve ses airs d’Arcachon tranquille : belles villas dans le pur style de la région, jetée où il fait bon se promener un cornet de glace à la main… et monde aux glaciers. Une ambiance balnéaire sans esprit m’as-tu-vu, idéale pour les familles. Loin du bling-bling, on goûte aux joies de la plage sans stress.

19388748_10155433835493555_7391905389973529338_o

 

Cœur du Bassin, adresses gourmandes

  • Le Cabanon : Une superbe adresse plutôt haut-de-gamme, où l’on savoure de savoureux poissons et quelques belles viandes dans une ambiance feutrée mais sans chichi. Belle terrasse aux beaux jours. Tel : 05.56.66.93.05 – Adresse : 136, avenue Charles de Gaulle, 33260 La Teste de Buch
  • La Marine : Un restaurant qui a les pieds dans les bassins ostréicoles du port de Larros. On y vient forcément pour le poisson et les fruits de mer. Quelques pépites à la carte. Tel : 05.87.72.01.18 – Adresse : Port de Larros

3 réflexions sur “Au cœur du Bassin d’Arcachon

    • tojraf dit :

      Bonjour Marion !
      Tout à fait, c’est la période idéale pour l’explorer ! J’ai un faible pour l’automne, mais le printemps amène les longues journées, et les oiseaux sont peu à peu de retour au Teich ! 🙂
      Hihi, « la grande invasion ».. sur ces mois-là, j’opte pour des balades dans les forêts landaises qui restent calmes (et plus fraiches) !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s